Les blogs
du village
LA GUILLAUMETTE
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 46 209 368
Nombre de commentaires : 45 104
Nombre d'articles : 7 395
Dernière màj le 06/01/2023
Blog créé le 31/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

Bécassine

 31/10/2008
Je viens de réaliser que je ne vous avais pas montré ma toute première réalisation en marquéterie : "ma cousine Bécassine"......
J'ai commencé les cours de marquéterie en janvier 2007. Comme dans toute activité, on commence par quelque chose de pas trop compliqué.
Le motif de Bécassine me plaisait bien. Alors, je me suis lancée.



En effet, le plus difficile est de découper au cutter les morceaux en évitant de faire un trop grand jour avec la pièce d'à côté.
J'avance très doucement car je ne sais pas encore manier le cutter et il faut tout de même appuyer assez fort pour couper le bois. Cela dépend du bois car il y en a des plus durs que d'autres.




J'ai attaqué le tablier de Bécassine. Il est fait dans un bois uni. En revanche, j'ai utilisé un bois avec des petits traits pour simuler les plis du tablier. Plus tard, il faudra que je fasse aussi la main qui sera sur le tablier.
La partie que vous voyez évidée est un morceau de la robe. Elle sera de la même couleur que la base.



Le travail avance. 



Voici Bécassine, elle est en bonne voie! il reste le chapeau et le visage à réaliser.



J'ai fini Bécassine et je commence à préparer son encadrement avec une petite baguette qui rappelle les couleurs du tableau.
Ensuite, je vais découper 4 bandes dans un bois un peu plus foncé que celui du fond pour mettre tout autour de la baguette.



J'ai coupé les bordures brunes pour terminer mon encadrement. C'est assez délicat car il ne faut pas louper la coupe dans les coins. Heureusement qu'il existe du matériel à cet effet. Et c'est aussi ça  l'avantage d'être dans une asso car on peut profiter de tout le matériel sans être obligé de tout acheter.

Ensuite il faut tout coller sur une plaque de bois avec de la colle néoprène. Ce qui est drôle dans cette manip, c'est que l'on colle le côté où l'on voit la bécassine, celui sur lequel j'ai toujours travaillé. Et c'est seulement après que l'on découvre le beau côté qui était l'envers au départ.
Ce côté est recouvert de papier collant pour maintenir les fibres du bois pendant tout notre travail. Alors, délicatement avec le cutter, on l'enlève et oh! on découvre la vraie Bécassine! c'est pour cette raison que vous verrez que sur la photo, elle est dans l'autre sens par rapport au début.

Puis, on passe de "l'essence F" sur tout le tableau pour enlever les traces de colle qui restent. On laisse bien sécher et ensuite, on passe du "fondur" partout pour boucher les pores du bois car après il faudra le poncer. C'est beau, les couleurs commencent à ressortir. 

Bécassine n'est pas encore terminée.... car elle n'a pas de visage. Ce sera pour la fin. Je dessinerai avec un feutre.  



Voilà, j'ai terminé Bécassine. Maintenant, elle a un visage expressif....
J'ai poncé mon tableau avec une ponceuse vibrante. Puis, je l'ai nettoyé avec de l'essence F. J'ai bien laissé sécher et ultime manip: l'application de la cire.
Maintenant, je peux l'accrocher au mur! Elle est partie à Meschers décorer notre maison.


 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :