Les blogs
du village
LA GUILLAUMETTE
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 27 429 436
Nombre de commentaires : 36 593
Nombre d'articles : 6 177
Dernière màj le 17/08/2017
Blog créé le 31/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS


Pendant notre dernier séjour à Metz, nous avons effectué quelques petits bricolages (enfin! surtout Roger....).

Un petit coup de peinture a redonné au balcon un air de jeunesse. Roger avait un soutien moral en la personne d'Hinès!!!!


J'ai retrouvé des petits cadres garnis de cartes postales un peu rétro. Nous les avons accrochés de part et d'autre du puzzle "vintage" de Roger.


Nous avons terminé d'aménager l'entrée. 


Nous avons accroché mes broderies "vintage" que j'avais terminé de broder avant de partir.


Voilà, c'est joli, ça me plait! c'est le principal....



Au cours de notre séjour à Metz pendant les fêtes de Noël, j'avais découpé cet article du journal qui annonçait l'ouverture d'une nouvelle mercerie dans les environs de Metz.
Comme je n'avais pas eu le temps d'y aller, j'ai gardé précieusement cet article et inutile de vous dire que lors de notre séjour d'un mois courant mars, là j'ai trouvé le temps d'y aller....


Avec mon amie Martine, nous nous sommes payées un après-midi "filles" et nous voilà parties direction la mercerie...


Inutile de vous dire qu'à peine entrée, je me dirige vers le rayon tissus... où j'ai bien sûr trouvé mon bonheur!!!!


Je me sentais vraiment dans mon élément et j'ai pris le temps de bien regarder tous les rayons...


...  et les jolies réalisations présentées.


J'y ai découvert un truc très rigolo dont je vais vous parler dans un nouvel article.... C'est ICI.
Je suis presque sûre que vous ne pensez pas du tout à quoi cela peut servir!!!


N'hésitez pas à y aller faire un tour car en plus, vous serez très bien accueillies....

Site : http://www.samh-decoration.com/



C'est à mon tour de partager avec vous cet après-midi agréable passé chez Sylvie et Marc du blog "Les Bons Restaurants"....


Bien sûr que nous avons bien papoté, c'était le but de notre rencontre mais nous avons aussi joué les gourmands car nous avons été gâtés...
En effet, Sylvie, bonne cuisinière comme nous le savons, n'a pas lésiné sur les desserts.... 

C'est sans aucun mal que nous avons goûté au baba au rhum, à la tarte aux groseilles et au marbré, le classique de Sylvie!!!! Je vous laisse imaginer si nous en avons repris!!!!

En attendant, c'est toujours aussi sympa de les retrouver et je leur dis "à la prochaine venue en Lorraine".








Jacqueline, une amie lorraine, est comme moi, elle adore "bricoler". Et quand nous nous retrouvons, toujours avec autant de plaisir, nous discutons de nos nouvelles réalisations. 

Elle s'est lancée dans la confection de tabliers "vintage" et au travers de cet article, je voudrais la mettre à l'honneur car je les trouve superbes. Ce sont de belles réussites tant au niveau du choix des tissus que des finitions.

Bravo Jacqueline! 







Après un mois passé en Lorraine, nous retrouvons nos habitudes royannaises. 
Pour faire un si long voyage, il faut prendre des forces.... 


et faire des pauses pour se dégourdir les jambes et profiter des paysages colorés.


Je vous dis à bientôt. Je commence fort... Cet après-midi, petite couture avec mes copines que je retrouve avec plaisir et demain, journée balade au salon 'L'amour du fil" à Nantes. C'est ça la vie de retraitée!!! 



Nos amis Martine et Patrice nous ont fait découvrir un nouveau restaurant "L'Hesperius" situé à Metz, dans le quartier historique de la ville, à proximité de la cathédrale.


Rendez-vous au 6 rue du faisan et...


...entrez!


Le restaurant Hesperius vous invite à découvrir sa cuisine traditionnelle raffinée avec des produits frais et produits du terroir.

Bien que nous n'ayons pas pris d'apéritif, nous avons eu droit à un petit amuse-bouche : un velouté de cerfeuil tubéreux. 


Puis nous avons choisi comme menu : plat du jour et dessert.

Ce jour-là, le plat du jour était de l'osso buco accompagné de tagliatelles.


Quant au dessert, nous avons craqué pour le café gourmand... bien copieux!


Je recommande vivement ce restaurant. Le rapport qualité/prix est excellent! et la gentillesse du personnel est en prime.
Une mention spéciale au jeune chef. Bravo! 
 





Julien a eu une très bonne idée! il nous a proposé d'aller manger ce midi au restaurant d'application du lycée hôtelier de Metz. Cela lui a remémoré quelques souvenirs puisque c'est dans cet établissement qu'il a suivi ses études.
Ce restaurant est situé dans l'enceinte du lycée et a pour but de permettre aux élèves (BEP, Bac Pro et BTS) de s'exercer et se perfectionner en cuisine et aussi en service. Il est ouvert du mardi au vendredi de 12h00 à 14h00 (excepté durant les vacances scolaires) et le jeudi soir à partir de 19h.


Le cadre du restaurant est très "classe". Tout est fait pour que les élèves se trouvent dans les mêmes conditions que dans un grand restaurant et nous, nous avons la chance de pouvoir déguster un très bon menu!


Notre table est réservée, nous prenons l'apéritif...


... accompagné d'un chutney d'ananas et magret fumé, d'une petite soupe à l'oignon et croûtons gratinés.


Nous avons choisi un menu sur le thème "poissons".


En entrée : noix de saint-Jacques poêlées, jus de viande et lard frais façon salade Caesar.


Le plat principal : pavé de cabillaud mi-sel sauté au beurre et haricots blancs.


Et en dessert : assiette tout mirabelle pour moi...


et dacquoise aux fruits secs, pomme caramélisée et glace caramel au beurre demi-sel pour Roger et Julien.


Pour terminer, un café accompagné de mignardises.


Excellent repas très fin qui a séduit notre palais!



Le Centre foires et congrès de Metz-Métropole a organisé dimanche ses Puces de printemps. Ce qui m'a intéressée, c'est qu'en plus des exposants traditionnels, les Puces des couturières ont fait leur apparation cette année ainsi qu'un grand marché aux tissus.


Pour les passionnées, il y avait de quoi faire.... c'était immense. On y trouvait toutes sortes de tissus : des tissus d'ameublement, des tissus pour dames et enfants, des tissus de haute couture et mariages, des rideaux, ..... mais aussi des tissus pour patchwork.... et de la mercerie, bien sûr.


Inutile de vous dire que je suis tout de suite partie à la recherche des tissus patch.... Celles qui me connaissent bien, savent tout de suite quelle couleur m'a intéressée! 


A ce stand, voici mes achats...
J'ai craqué pour un joli tissu avec des motifs de Noël (2€50) et quelques coupons pour mes patchs (10 achetés et 1 offert). Le prix d'un coupon tournait autour de 3€50 - 4€.


Les tissus et les patchs réalisés étaient magnifiques....


Je me suis aussi arrêtée à cet autre stand sur lequel j'ai trouvé des lots de tissu pour les petites bidouilles que nous faisons à l'activité couture.


10€ pour tous ces tissus...


Il ne me reste plus qu'à tirer partie au mieux de tous ces tissus.



Je ne m'y attendais pas....
Je vous ai dit que nous étions passés samedi chez ZODIO. En effet, j'avais un chèque cadeau à utiliser et ça tombait bien car j'avais des petites tasses à café à remplacer.


Et lors de notre passage en caisse, j'ai reçu une jolie boîte pleine de petites surprises bien agréables.


Et voilà le contenu...

un petit carnet, un sac en toile pour shopping, un feutre indélibile, 3 rouleaux de scotch avec des motifs vintage, des transferts et des fiches pour personnaliser le sac en toile.


C'est sympa pour la bricoleuse que je suis...



Samedi après-midi, nous sommes allés faire quelques courses au centre commercial WAVES...


et particulièrement chez ZODIO, un magasin dans lequel j'aime aller traîner....
Cette fois-ci, je vais vous étonner! ce n'est pas dans le magasin que je vous emmène mais suivez-moi dans les toilettes.... la déco m'a plu mais....


.... ce que j'ai trouvé très amusant à lire, ce sont "les règles des toîlettes".... Je vous laisse les découvrir en cliquant sur la photo pour mieux lire si besoin!

On a de l'humour chez ZODIO....






Avant de vous présenter mes petits achats, plongez-vous dans l'ambiance de ce superbe salon au travers de ces quelques photos...


La vaisselle de Digoin revue au point compté...


La mode "vintage"....


Le patch, au stand QUILTMANIA....




De belles idées à réaliser...


Et voici...


Une longue pause au stand des "Editions de Saxe" pour feuilleter et encore feuilleter de nombreux livres tous plus intéressants les uns que les autres... On ne peut pas tout acheter, bien sûr! alors mon choix s'est porté sur celui-ci en vue de la future réalisation d'un sac à mon activité patchwork.


Les modèles sont magnifiques et tout à fait à mon goût...


Très pratiques les explications à la fin du livre...


De jolis tissus pour le patch ou pour la couture... j'ai déjà quelques projets en vue!


Un crayon craie porte-mine très pratique pour tirer des traits fins sur les tissus foncés. Ces traits sont effaçables à l'eau ou à la gomme.

"L'Atelier Bonheur du Jour", un stand où j'adore m'arrêter et où je trouve de jolis boutons décoratifs en bois et couleur.
Cette fois-ci, j'ai acheté ces boutons collection Vintage et un petit flot pour décorer une pochette que je viens de terminer et que je vous monterai bientôt.


Voilà du pain sur la planche en couture, broderie et patch pour les prochains mois... 
Ce fut une belle balade partagée avec mes amies bricoleuses comme moi! 





Ça y est.... nous avons enfin réussi à aller respirer "le bon air vicié"... de Paris et du métro pour ensuite fouler les allées du salon de l'Aiguille En Fête, salon des passionnées du fil et de l'aiguille. Mais on ne recule devant rien quand on aime!!!! 

C'était dimanche, dernier jour du salon et finalement, nous avons trouvé que ce jour-là était beaucoup moins fréquenté et nous nous sommes demandé si une prochaine fois, nous n'allions pas choisir ce créneau.


Cette année, le thème du salon était l’intemporel esprit scandinave avec une touche bohème. Voici quelques photos de l'exposition que malheureusement, nous avons visitée un peu rapidement faute de temps. 


Je vous laisse quelques instants, le temps d'aller photographier mes achats pour les partager avec vous. 



En principe, si la tempête ne m'empêche pas de sortir de chez moi aux aurores demain matin, je pars en balade à la capitale.... avec deux amies.

Porte de Versailles, nous allons arpenter les allées du salon des passionnées du fil et de l'aiguille : L'AIGUILLE EN FÊTE.

Ma petite liste de courses est prête! A bientôt pour la suite de l'aventure.... 


En effet, c'est une véritable aventure....

Une "tempête exceptionnelle", baptisée Leiv, est arrivée ce samedi à partir de 05h00 dans le Sud-Ouest où trois départements, la Gironde, la Charente et la Charente-Maritime avaient été placés par Météo-France en "vigilance rouge". Le niveau maximal des vents a atteint 144 km/heure à Royan.

Inutile de vous dire que ce matin, nous n'avons pas bravé la tempête pour nous rendre à la gare et nous avons bien fait car aucun train ne circulait... car des arbres bloquaient les voies. 

La SNCF nous a proposé soit de nous rembourser nos billets, soit de reporter notre voyage. Nous avons revu notre organisation et tentons un prochain départ demain dimanche, dernier jour d'ouverture du salon. On verra bien si nous pouvons partir sans risque.... 



C'est mon amie Martine, la lorraine qui m'a offert ces miniatures qui me correspondent parfaitement. C'est lors de notre pause au salon de thé à Trèves que je les avais repérées.

La manufacture REUTTER PORZELLAN implantée en Allemagne depuis 1948, produit des miniatures comme celles-ci : une machine à coudre en porcelaine, plusieurs fils de couleurs et des ciseaux.

Ils sont les seuls en Allemagne à produire une grande collection de porcelaines pour lesquelles ils accordent beaucoup d'attention aux détails. Les produits sont fabriqués à la main et sont repris parfois 17 fois (coulé, émaillé, peint, .... ) jusqu'à ce qu'ils soient parfaits.    

Peut-être le départ d'une nouvelle collection? 





Lors de notre balade à Trèves sur le marché de Noël, nous avons pu nous rendre compte que les allemands sont attachés aux produits de leur région. Les commerçants et artisans sont sélectionnés soigneusement et les critères principaux sont de proposer des articles fabriqués artisanalement, idéalement à la main, et dans la région.

La preuve, lorsque nous nous sommes arrêtés devant ce chalet, séduits par des petites maisons, des figurines et d'autres décorations de Noël en céramique. 


Ce sont des maisons en céramique de grande qualité de la marque KASTEL fabriquées à Aachen. Le début de la production remonte à 1992 avec une sélection limitée à quelques maisons. 
Depuis cette marque a imposé son propre style.


La production de ces maisons en céramique possède une tradition vieille de plusieurs siècles. Cela dépend de la sélection des matières premières spécifiques ainsi qu'une grande dextérité pour les réaliser.

Des maisons, des bâtiments et d'autres accessoires permettent de réaliser de beaux paysages qui procurent toute l'année une atmosphère particulière.


Nous sommes tombés sous le charme de ces maisons et avons décidé de nous en offrir une chaque année au moment de Noël.


Voici nos premiers achats...


... qui nous ont permis de faire une petite décoration de Noël chez nous.





Je vous retrouve pour partager avec vous la suite de notre balade sur le marché de Noël à Trèves. Après une pause gourmande dans un salon de thé situé sur la place du marché, nous passons à côté de la fontaine "Petrus Brunnen" datant de 1595, qui est couronnée par une statue de Saint-Pierre, le Saint Patron de la cathédrale et de la ville. Le saint apôtre est entouré de statues représentant les quatre vertus cardinales : la Justice, la Force, la Tempérance et la Prudence.


Nous arrivons sur la place de la cathédrale Saint-Pierre (Domkirche St. Peter). Cet emplacement confère à lui seul aussi un côté magique et féerique à ce marché de Noël !


Nous découvrons une très jolie pyramide de Noël ou Weihnachtspyramide.


Elle représente un carrousel de bois, tournant grâce au courant d’air chaud des bougies qu'il est possible d'acquérir à l'intérieur de cette grande pyramide. Nous rentrons....


Nous n'y trouvons que des cadeaux traditionnels. On aurait envie de tout acheter!


Nous poursuivons notre balade de chalets en chalets tout en admirant les façades des maisons...


Belle surprise en arrivant devant ce chalet... je vous laisse apprécier!


Toutes les pièces sont superbes et de très belle qualité.


Nous quittons le marché de Noël et terminons notre balade par un petit tour en ville. 


Magnifique journée qui fera partie de nos beaux souvenirs de fêtes de cette année...





Si la ville allemande de Trèves est célèbre pour ses vestiges romains, elle accueille depuis 36 ans un marché de Noël, considéré comme l'un des plus beaux d'Allemagne.


Le Marché de Noël a eu lieu du 21 novembre au 22 décembre 2016 sur la place du Marché médiévale et devant l'imposante coulisse de la cathédrale.


Nous nous promenons sur la place et découvrons les petits pavillons en bois qui sont au nombre de 95 au total. Ils sont joliment décorés et illuminés. Même les poubelles sont dans la note!


Nous apprécions le type de produits vendus dans ces chalets qui ne sont pas "made in china" comme c'est parfois le cas sur d'autres marchés de Noël... 


des boules de Noël en verre...


comme quand j'étais petite! les petits oiseaux que je pinçais sur les branches du sapin et la pointe pour décorer le haut du sapin! C'est superbe...


Des rouleaux à pâtisserie et des formes pour découper les fameux "bredele", petits gâteaux typiques de cette période de Noël...


Des décorations de Noël en bois, des outils en chocolat pour les gourmands...


sans oublier les saucisses grillées (Bratwurst), les tartes flambées (flammekueche) et les bonnes pâtisseries!!!


L'heure pour nous de faire une pause dans un salon de thé.
Hum! les bons gâteaux et chocolats..


Nous reprenons "des forces" avant de poursuivre notre balade sur le marché de Noël devant la cathédrale. 





En balade à Trèves pour aller visiter son marché de Noël, nous nous arrêtons tout d'abord chez Villeroy et Boch pour admirer sa magnifique vaisselle de Noël.

Le magasin est situé en face de la Porta Nigra ou Porte Noire, monument très célèbre de Trèves. 


Nous sommes accueillis par les pères Noël, les rennes et les bonhommes de neige.


A peine rentrés dans le magasin, la magie de Noël commence.

Cette collection propose des pièces de vaisselle festives décorées de fins motifs linéaires aux couleurs élégantes : tasses et mugs, réchauds, auxquels s'ajoutent des assiettes, plats, coupelles et plats creux pour le café ou les repas.


Les différentes collections se marient merveilleusement bien entre elles et égaient une sublime vaisselle aux lignes épurées.


Vaisselle et table très classe en blanc et doré...


En voici de nombreuses et belles idées de cadeaux.... Des cadeaux à la fois originaux et jolis qui font plaisir non seulement à celui qui le reçoit, mais également à celui qui l'offre.


Bonne soirée de Noël à vous. Je vous laisse et vous dis à bientôt pour notre balade sur le marché de Noël de Trèves.


Je me suis acheté ces sets de table pour Noël.





No comment.....



Joyeux Noël 2016

 24/12/2016






Le magasin ZODIO a toujours l'art et la manière de présenter de jolies tables pour les fêtes.


Pour un Noël british...


Un Noël à la montagne...


En rouge et noir...




Vous préférez peut-être le doré?


ou bien les tons violines? Jolis aussi....


J'en profite pour vous souhaiter un....





Maintenant que notre petit pied-à-terre à Metz est accueillant, nous pouvons inviter....


J'ai profité de soldes chez Maisons du Monde pour acheter un peu de vaisselle, juste pour avoir quelques assiettes assorties. Ce sont mes vacances...


Je me suis équipée d'un appareil à raclette et le menu a été vite trouvé! C'est pratique et on aime... Je ne fais pas de grande cuisine à Metz.


Le dessert traditionnel lorsque nous sommes à Metz : des merveilleux...
Oh! il faut que je vous en parle. C'est une "tuerie" comme on dit sur le net.... 





Cette année, nous étions à Metz pour le dimanche de la fête des Pères. Nous en avons profité pour inviter les enfants. Nous sommes allés manger aux "3 Brasseurs" avec Julien, Virginie et Lucie. Victor et Maël participaient à un stage et ne pouvaient venir.


Au menu, une belle salade composée pour les filles et du sanglier accompagné de spätzles pour les mecs!
Nous sommes fidèles à la brioche façon pain perdu et sa boule de glace vanille pour le dessert.


Retour à l'appartement pour la remise des cadeaux....
Un assortiment de bières offert par Virginie et deux jolis polos offerts par Julien. 


Ce fut aussi l'occasion de faire découvrir aux enfants, notre nouvel appartement entièrement rénové. Nous avons trinqué avec du cidre et nous leur avons fait découvrir une pâtisserie traditionnelle du Nord et des Flandres, les merveilleux. Je vous en parlerai dans un nouvel article. C'est trop bon!!!!! 

La journée s'est prolongée par une jolie promenade dans le Parc de la Seille qui se trouve à deux pas de notre studio. A plus pour la balade.... 





Coup de coeur ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Quand on n'a pas de jardin en ville, il suffit de transformer son balcon en petit coin de vraie-fausse verdure avec du gazon synthétique vraiment bluffant.... 


Sois beau et ne pousse pas pendant notre absence : vive le gazon synthétique !!!!!



Je n'ai pas fini de vous parler de nos travaux dans notre studio à Metz. Alors, je reprends ce thème.

Vous vous souvenez, nous avons réaménagé le coin nuit et à présent, nous avons décidé de changer le revêtement de sol dans tout le studio sauf la salle de bains qui est carrelée.

Pour commencer, ce ne fut pas une "mince affaire" pour les poseurs de monter le revêtement dans le studio... Nous sommes au 4ème et dernier étage.
En 4 mètres de large, pas question de le mettre dans l'ascenseur. Mais dans la montée d'escalier, ce ne fut pas plus simple!  


OUF! ça y est... le voilà prêt à être posé.... Nous avons passé l'aspirateur sur l'ancien revêtement et les poseurs attaquent. Roger donne aussi un petit coup de main.


Et voilà, c'est tout beau. Ça change vraiment de l'ancien revêtement qui datait des années 80.... 

Encore une bonne chose de faite. Passons à présent au coin cuisine.... 



Nous poursuivons nos travaux dans notre studio à Metz avec le réaménagement du coin cuisine qui en avait bien besoin.
Ne perdez pas de vue comment c'était avant.... car le changement va être plus que flagrant !!!!!


Tout d'abord, tout est vidé et démonté car nous avons choisi d'installer une machine à laver à la place du réfrigérateur table-top. L'ancien évier sera démonté par le cuisiniste. Les meubles sont livrés et le poseur commence l'installation.


Ça prend forme mais quel bazar! et puis, je ne peux pas cuisiner.... 


Mais ça valait le coup d'attendre et d'être patients... 


J'ai tout nettoyé, rangé la vaisselle dans les éléments, les victuailles sur les plateaux dans l'élément d'angle. J'ai commencé la déco et j'ai changé les rideaux.


Hinès est contente de retrouver son canapé et d'être au calme ! Le puzzle "années 60" réalisé par Roger est accroché.


Pour terminer, une petite vue générale de notre "HOME SWEET HOME".....

Beaucoup de travail et plusieurs aller et retour Royan-Metz pour en arriver à cette dernière étape mais nous sommes très contents. 









Maintenant que les travaux sont terminés, nous pouvons inviter nos amis Martine et Patrice pour une "pizza party"....


Le lendemain, c'est la fête des Pères. Nous la fêterons avec les enfants.





Bonjour, bonjour..... nous voici de retour à Royan après une semaine de vadrouille, je devrais plutôt dire de "travail" à Metz....

En effet, nous sommes partis en train cette fois-ci pour terminer l'installation de notre petit pied-à-terre. Ca y est, nos efforts sont récompensés!!!! tout est terminé et ça nous plait beaucoup.   


A présent, nous allons profiter de l'été à Royan. Il semble enfin arriver car aujourd'hui, c'est grand soleil et plus de 30° au thermomètre.... Est-ce que cela va durer? "That is the question".....

En attendant, je vous laisse et vous souhaite une belle fête de la Musique si comme nous, vous y allez.

A plus pour la suite des "potins" chez nous. 



Entre deux trains en gare d'Angoulème, nous avons pu apprécier l'humour des cheminots... 


Normal puisque c'est à Angoulème qu'a lieu chaque année, le Festival de la Bande Dessinée.... 



Dans mon article précédent, je vous ai présenté Pascale GOLDENBERG et son exposition de karakdusis. que j'ai pu découvrir au salon "Pour l'Amour du Fil" à Nantes.

Avec ce nouvel article, c'est encore d'elle dont il est question avec l'association GULDUSI qui mérite que l'on en parle. Elle est l'initiatrice et en gère l'organisation.

Le but de cette association est de relier la culture afghane au reste du monde. Au nord de Kaboul, dans la plaine de la Shomali, 200 brodeuses âgées de 12 à 50 ans se sont remises à broder car après 30 années de guerre, la broderie traditionnelle dans cette région avait été abandonnée. Les femmes ont réappris ces techniques de broderie main et la jeune génération l'acquière.


Elles brodent des carrés qui restent la marque du projet bien que des triangles, des ronds, des rectangles et des rubans soient aussi brodés.


Selon la qualité, 4 à 8 heures sont nécessaires pour broder un carré de 8cm de côté.


Depuis 2004, la collecte a lieu une fois par trimestre. Les brodeuses sont systématiquement payées, l'association prenant le risque de ne pas les vendre en Europe.

Grâce à leur salaire, les femmes aident de façon conséquente leur famille, certaines ayant acquis une indépendance financière totale.

Le projet soutient aussi tous les mois 24 parrainages d'enfants de brodeuses, des brodeuses en difficulté, ainsi que toute brodeuse ou fille de brodeuse étudiante.


La pierre angulaire du projet : la broderie est achevée, cependant il est encore nécessaire qu'une personne européenne y pose son regard, l'acquière et se mette à l'ouvrage, pour qu'avec ses goûts (de couleurs et de tissus) et sa technique personnelle (confection, cartonnage, patchwork, broderie, bijou, ...), elle réalise autour de ce carré brodé un objet accompli, un produit fini : témoin de la rencontre de deux cultures

Un exemple de réalisation avec une de ces broderies...


Si les broderies des Afghanes vous plaisent et que vous vous décidez à en acquérir, cliquez ICI.

Quand la beauté s'allie à un bel acte humanitaire, la rencontre est magnifique! 



J'ai décidé d'apporter ma modeste pierre à l'association GULDISI en achetant ces broderies afghanes.

Mon choix n'est pas anodin... Bien sûr, le "F" comme Françoise et les petits coeurs que j'aime tant.

Quant à la deuxième broderie, elle a été synonyme d'espoir à mes yeux après avoir lu au stand de l'association, cet article sur "Les cerfs volants de Kaboul".

Le livre "Les cerfs volants de Kaboul" écrit en 2003 en Amérique par Khaled HOSSEINI et traduit en français en 2007, a largement contribué à l'intérêt pour la cause afghane. Il a même été adapté au cinéma en 2008.

Lors de ces voyages, Pascale GOLDENBERG nous dit n'avoir jamais vu d'enfants jouer au cerf-volant dans les villages, bien qu'il y ait du vent dans la plaine de Shomali où se trouvent les villages des brodeuses (d'ailleurs, Shomali vient de Shomal qui veut dire "vent", donc plaine venteuse).


En revanche, lors de son dernier voyage, sur la route entre l'aéroport et son logis d'accueil, elle a compté 63 cerfs volants.

Est-ce le signe d'un renouveau véritable? Lui, ce symbole de la liberté?  
 



Que sont "les Korakdusis"? 

"Korak" signifie petits restes et "dusi" broderie... il faut donc comprendre de la broderie de petits restes, c'est-à-dire du patchwork.....

Les korakdusis sont traditionnellement originaires du TURKMENISTAN. La réalisation de ces pièces textiles traditionnelles a disparu dans les années 1920-30 lors de la soviétisation de ce petit pays.

Il s'agit de tentures dont le but était principalement de décorer les murs intérieurs des maisons ou comme portières entre deux pièces mais aussi comme carapaçons pour les chevaux ou les chameaux. Ils son raremant doublés.


Ces pièces textiles faisaient partie de la dot, la fiancée les présentant aux nombreuses visiteuses, qui venaient entre autres choses admirer sa production, les mois précédents le mariage.
En réalité, la jeune femme ne réalisait pas seule ces pièces, elles étaient collectivement produites par les femmes de la famille, voire achetées.


Cette population était en grande partie semi-nomade jusqu'aux premières décennies du XXème siècle et changeait de résidence d'été en hiver en déménageant entre autres choses ces korakdusis. 


Arrivés dans la nouvelle demeure en terre battue, abandonnée des mois durant aux intempéries, il fallait commencer par la restaurer.
Alors sur les murs intérieurs en pisé encore humides, les korakdusis étaient littéralement collés aux parois pour être détachés quelques mois plus tard. Quelques unes des pièces présentées à cette exposition montraient encore des traces de terre séchée au dos.  

Pascale GOLDENBERG a présenté ces korakdusis au salon "Pour l'Amour du Fil" de Nantes. 

Je ne connaissais pas et j'ai beaucoup aimé. La destination de ces ouvrages est très émouvante et je trouve très fort de voir ces ouvrages aux couleurs pétantes, venues de l'autre bout du monde.







Avec mes copines du Foyer Rural, je suis allée au grand salon nantais "L'Amour du Fil". 

Le temps n'était pas super mais il n'a pas plu. C'était tout de même plus agréable pour nos deux chauffeurs.


Cette année, le salon était sur le thème "Sakura" (cerisiers en fleurs), en l’honneur des invités du salon et de l’exposition "LE BEST of MY LITTLE JAPAN".

Nous sommes accueillis par une ambiance très asiatique.


Quelques chiffres pour ces réalisations :

- 80 paires de jeans
- 53 boîtes de 20 oeufs pour les fleurs
- 80 boîtes de 20 oeufs pour les guirlandes
- 220 fleurs cousues à la main pour les lanternes
- Plats et verres en papiers recyclés.


Un important espace était dédié aux expositions.

Coup de coeur n°1..... Souris-ville d'Odile BAILLOEUL


Beaucoup d'humour et de fantaisie dans les créations de cette artiste qui nous offre à voir son monde tout gai et coloré à travers Souris-ville, un village de petites souris tendre et charmant!


En 2012, quand cette artiste a créé ses premiers kits de souris, elle n'imaginait pas jusqu'où cela l'entrainerait!


Coup de coeur n°2.... BRIAN HAGGARD


Cet artiste américain multi-facettes est influencé par le style Shabby qu'il décline dans ses créations textiles, broderies, détournements d'objets, .... 


Coup de coeur n°3.... MODERN Quilts

Un souffle nouveau et de fraîcheur s'invite dans le monde des quilts. Nouvelle palette de couleurs, graphisme simplifié ou improvisation totale revisent avec audace et originalité tous les principes du patchwork.  


Coup de coeur n°4.... My Little Japan

34 des meilleurs quilts présentés à Tokyo en 2015 étaient exposés. Du traditionnel au contemporain, des indigos aux soies des kimonos, ce large éventail du travail de ces quilteuses japonaises nous donne un magnifique aperçu de l'excellence de leur travail.

J'ai retenu ce "Dojo zen pour chats" de Naoko SUZIKI.  





Pendant notre dernier séjour en Lorraine, Julien a emménagé dans un joli appartement à deux pas de son travail. Roger a été sollicité pour quelques travaux d'installation. Ses talents de bricoleur ont été mis à contribution.....


..... puis nous sommes passés aux "choses sérieuses"!!! Julien nous avait invités à dîner.  

Tchin! Tchin! à cette nouvelle vie et déballage des cadeaux pour se monter en ménage! 


Un bon repas nous attendait. Nous avons passé une bonne soirée et étions contents de voir Julien bien installé et prêt à prendre son envol pour une nouvelle vie!





Dans mon article "Le nouveau coin nuit" de notre studio à Metz, je vous annonçais une dernière idée pour terminer son agencement.

Le but était d'isoler le coin nuit la journée afin de donner au restant de la pièce une véritable fonction de séjour avec un coin cuisine ouvert. Pour cela, nous avons opté pour la pose de panneaux japonais qui permettent de créer différents espaces dans une même pièce (à l'instar des paravents d'antan).

Quelques recherches sur le net m'ont permis d'apprendre que l’origine du panneau japonais remonte au XIIIème siècle où ces cloisons coulissantes sont le résultat d’une culture où la maison est "un espace ouvert" à tous et à tout moment. 
A l’époque, le panneau japonais se décline en une version légère, presque transparente appelée "SHOJI" et une version plus opaque "FUSUMA".

Nous repartons en courses pour dénicher la bonne affaire qui va nous plaire. Et c'est encore chez CASTORAMA que nous avons eu le coup de coeur pour ces fameux panneaux japonais.
Quant à l'installation, nous avons opté pour des cloisons sur rail, idéales pour faire coulisser les panneaux japonais.

Roger a fixé le rail au plafond. Puis, vint l'instant délicat de couper les panneaux japonais à la bonne hauteur!    
Le bas est lesté par une barre qui se clipse le bas du panneau. 


Heureusement que nous étions à deux car il nous a fallu tout l'après-midi pour arriver à ce résultat....


De cette façon, nous avons créé un espace chambre dans la pièce principale... 


... et nous avons gagné en intimité dans notre intérieur.


Contents du résultat qui donne un côté épuré et zen à notre petit nid !



Nous poursuivons les travaux dans notre petit pied-à-terre à Metz et nous occupons du coin nuit.
Première chose, nous avons changé notre literie qui commençait à donner de sérieux signes de fatigue ainsi que mon dos!!!! 
Oui, je sais, c'est un peu le bazar mais quand on fait des travaux et en plus dans un studio.... ce n'est pas évident! 


Comme je ne voulais pas que les oreillers soient contre la tapisserie, nous nous sommes mis en quête d'une tête de lit qui a été vite trouvée. Très pratique de disposer d'un IKEA à deux pas de la maison..... Et nous voilà de retour avec la même tête de lit que celle que nous avons dans la chambre d'amis à Royan. 
Je la trouve très pratique car grâce à ses 3 tablettes de chaque côté, elle évite d'avoir encore des tables de nuit. Et dans le studio, c'est appréciable de gagner de la place au sol.


Le coin nuit prend forme mais il manque une armoire ou un dressing pour ranger nos vêtements, linges de maison, ....
Nous voilà repartis en vadrouille pour trouver notre bonheur. Et ce fut chez CASTO (vous savez, là où "y'a tout ce qu'il faut..." comme le dit si bien la pub) que nous faisons affaire. Un dressing 3 portes dont 2 coulissantes (gain de place pour l'ouverture) et une porte avec une glace, ce qui donnera un peu de profondeur au coin nuit.
En plus, la couleur du bois va bien avec celle de la tête de lit et les dimensions sont impeccables. Tout le fond du mur est habillé.
Nous sommes livrés rapidement et Roger se charge du montage avec l'aide précieuse de Patrice. 


Vous avez vu, chez nous ça va vite!!! le temps d'une photo est hop! tout est monté.... Trêve de plaisanterie, ce fut du boulot!!!!
On peaufine la déco : nouveau lustre en promo chez CASTO (décidément, y'a vraiment tout ce qu'il faut.....). J'ai acheté une nouvelle housse de couette assortie au ton du mur gris, face au lit.


Une note de gaité avec le puzzle que Roger avait fait l'année dernière et qui était à Royan. Nous l'avons ramené lors de notre dernier séjour en mai.

Le changement est flagrant.... mais encore une dernière idée qui fera l'objet d'un prochain article (c'est ICI) et le coin nuit sera TOP!





Si la Lorraine dispose de nombreuses offres d'hébergements, elle se montre réellement originale avec une offre grandissante pour "Dormir insolite", avec des propositions de nuits en yourte, roulotte, cabane dans les arbres, .... mais aussi en roulotte viticole!


Nous avons découvert cet hébergement chez nos amis Françoise et Patrick qui sont propriétaires du camping de la pelouse à Jaulny.   


L'intérieur est en lambris massif sapin du Nord. Le coin cuisine comprend une plaque de cuisson vitrocéramique 2 feux, un réfrigérateur et un mitigeur d'eau chaude.
Dans la pièce à vivre se trouve un canapé convertible 2 places et dans l'espace nuit, un lit alcôve 2 places.
La salle de bains se compose d'une douche, un meuble vasque et WC.   


Et "cerise sur le gâteau".... l'accès au spa!

Pour des vacances en famille ou un week-end en amoureux, pour un séjour nature et original dans un gite inattendu, cette roulotte en forme de tonneau est l'idéal ! 


Après la visite du camping.... 


nous avons festoyé autour d'une excellente paëlla maison préparée par Patrick!

Les copains de jeunesse étaient heureux de se retrouver. 
Merci Françoise et Patrick pour votre accueil. 


!!!!!!!





Bon! la salle de bains de notre petit pied-à-terre messin est terminée. Voilà déjà une bonne chose de faite... C'est ICI si vous n'avez pas encore vu le changement!

A présent, nous allons attaquer la peinture. Enfin! Roger... car moi, j'ai simplement suggéré les couleurs!!!!
Il commence par le petit couloir d'entrée. Les murs seront blancs, les portes gris clair et les plinthes un gris plus soutenu. Là aussi, le changement va être flagrant.... 


Puis Roger attaque la pièce principale. C'est un peu le bazar... il faut protéger les meubles. Heureusement, le temps est clément, on peut "squatter" le balcon.
Le plus grand mur sera complètement gris comme les portes et tous les autres murs seront blancs.   


Il reste à peindre en blanc le coin cuisine. Pendant ces jours de peinture, la machine à laver a été livrée ainsi que les nouveaux meubles. 

Prochaine étape : la rénovation du coin nuit.





Nous avons profité de notre dernier séjour en Lorraine pour lancer quelques travaux de rénovation et en particulier, la salle de bains qui était dans son jus depuis la construction de la résidence. 
Avant, c'était comme ça....


C'est parti... les travaux démarrent....


La pose du carrelage avance, les WC suspendus sont posés...


Et hop! un coup de baguette magique et tout est beau.....


J'ai choisi d'accessoiriser la salle de bains avec du vert anis. C'est une petite note de gaité avec les carrelages blancs et gris.


Contente que cette première tranche de travaux soit terminée... pas évident quand c'est la salle de bains!

Prochaine étape, la peinture et la rénovation du coin nuit, repas et cuisine. Bref! tout..



Lors de ma balade chez ZODIO à Metz, il n'y avait pas que de jolies compositions de bougies qui avaient retenu toute mon attention (c'est ICI), mais aussi des dressages de tables très originaux et "tendance".

L'inspiration CABANE.... les beaux jours arrivent et on a tous envie de lumière et de verdure dans son petit chez soi… La tendance déco Cabane est là pour ça ! La nature s'invite chez nous et la maison devient un cocon végétal dans lequel on se sent bien…

On dresse la table avec une nappe à l'imprimé fleuri, sur laquelle on dispose de la vaisselle en fibre de bambou. Les teintes naturelles se mêlent à la végétation et aux matières nobles comme le liège ou le bois. De quoi prendre un grand bol d'air frais !


A ce moment-là, c'était la période des fêtes de Pâques... alors on dresse sa table avec une nappe couleur écume que l'on rehausse avec des chemins de table jaunes. On personnalise la place de chacun avec le prénom de chaque invité gravé sur un rond de bois. Au centre, on dispose de la verdure pour un esprit champêtre, et un peu partout, on dispose des oeufs colorés et des petits paniers… Une vraie invitation à la gourmandise !


Découvrez la tendance déco rétro moderne... une alliance du Vintage et du Contemporain.
Sur une nappe en lin couleur curry, on dresse des assiettes aux formes originales résolument contemporaines. On accessoirise avec des serviettes très graphiques, des couverts en inox et en résine couleur mastic. On ajoute quelques accessoires bruts, comme la bouteille noire et les paniers filaires. Déco épurée et maximum de caractère ! 


Tendance PASTEL.... pour une déco pleine de lumière, de légèreté, et de douceur… Des teintes aquarellées : rose fard, bleu écume… La petite touche de modernité est apportée avec des accessoires de déco cuivrés.


Mariages, mariages.... Comme chaque année, la saison printanière est annonciatrice de futures unions. Qui dit mariage dit compositions florales, mais aussi décoration de chaises avec un exemple de bouquet dans les tons doux et printaniers.


Et pour terminer, deux idées de menus qui m'ont bien plu aussi... 





Cette année, nous avons fêté Pâques avec notre petite famille. Ca faisait longtemps que nous n'avions pas été réunis pour cette occasion.

Bien sûr, il y avait une jolie déco réalisée par les enfants, des cadeaux et des noeunoeufs....


... de jolies attentions...


... des bonnes choses au menu....


mais aussi des moments de délire et de partage...


.... et de rigolade.


Ce furent de... 



La nouvelle répartition des régions est en vigueur sur tout le territoire depuis le 1er janvier 2016.

Zoom sur la toute nouvelle carte de France... L'hexagone ne compte plus que 13 régions au lieu de 18. Si certaines comme la Bretagne ou l'Île-de-France ne changent pas, certaines fusionnent et de nouveaux noms apparaissent et posent un véritable casse-tête.  


Pour le moment, le nom provisoire de chaque région est constitué de la juxtaposition, dans l'ordre alphabétique, des noms des régions actuelles. Les noms définitifs seront normalement votés par décret avant le 1er juillet 2016.

Concernant le nouvel ensemble territorial (Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine), les internautes ont été sollicités et appelés à trancher entre : Acalie, Nouvelle Austrasie, Rhin-Champagne… et Grand Est.
A l'issue de la consultation, la dénomination GRAND-EST a remporté les faveurs des internautes.

Côté procédure, cette dénomination doit être validée le 29 avril 2016 par l'assemblée régionale. Le choix fera ensuite l'objet d'un arrêté du Conseil d'Etat, le 1er octobre 2016 au plus tard.   



Maël et Lucie m'ont fait la surprise le jour de Pâques de m'offrir un cadeau pour la fête des grands-mères. Pas facile quand on habite loin d'être réunis pour toutes les fêtes.
Je ne m'y attendais pas du tout et lorsque je suis arrivée à table, j'ai eu la surprise de trouver un paquet posé sur mon assiette...


Lucie était toute aussi impatiente que moi de découvrir ce que contenait cette petite boîte Pandora.... deux jolis espaceurs avec oxydes de zirconium rose pour compléter mon bracelet...


J'ai été aussi très touchée par les petites cartes de Maël et Lucie. Plein de gros bisous pour m'avoir tant gâtée!





Ce dimanche-là chez les enfants, nous nous sommes échangé nos cadeaux "fait maison".
Lucie a eu la surprise de découvrir la broderie des minions qu'elle avait choisie et...


.... moi, de jolis dessins qu'elle avait préparés pour notre venue.


Puis, ce fut le tour de Maël de recevoir aussi sa broderie "Flash" qui va rejoindre celles de Dark Vador dans sa chambre!


Le traditionnel poulet du dimanche cuit au four avec des bonnes pommes de terre bien fondantes...


... et je suis vite sollicitée par Lucie pour "bricoler"!!!!


J'ai apporté une tarte aux pommes, le dessert préféré de Maël. Tout en buvant le café, nous faisons une partie de monopoly Junior. 


Très heureux de nous retrouver tous en famille pour partager ces moments!



Le rendez-vous était pris de longue date et c'est avec beaucoup de plaisir que nous avons retrouvé Cathy et Gilles. Ils ont eu la bonne idée d'inviter Josette et André dont nous avons fait la connaissance. Josette me connaissait déjà car c'est une fidèle lectrice de mon blog comme Cathy.

Cathy avait dressé une jolie table sur le thème de Pâques et c'est dans la bonne humeur que nous avons tous trinqué avec des bubulles et dégusté sa jolie assiette apéritive.


Nous qui adorons le poisson et les crustacés, nous avons beaucoup apprécié cette jolie assiette de la mer parfumée au lait de coco et curry. Parfait le riz comme accompagnement...


Nous avons découvert cet excellent vin "Domaine Vaupré" qui est un grand vin de bourgogne de la région Macon-Solutré-Pouilly.


Différentes sortes de pains présentées dans une jolie corbeille pour accompagner ce plateau de fromages.


Pris en flagrant délit... j'en connais deux qui la lorgnent la belle tarte au citron meringué de Josette!!!!


Encore de belles gourmandises et des chocolats pour accompagner le café.


Merci à nos hôtes Cathy et Gilles pour cette belle journée et cet excellent repas. Nous nous retrouverons fin juillet à Royan. Nous avons été  très contents de faire la connaissance de Josette et André dont nous avons beaucoup apprécié la compagnie.

Encore de belles rencontres grâce à mon blog, à une prochaine fois, nous l'espérons...    





dans la galerie marchande du Centre Leclerc de Marly.


Les enfants sont tout émerveillés...


... et les parents aussi!!!





En balade au centre commercial WAVES...


nous découvrons un rond point très original... c'est le moins que l'on puisse dire! 


"L'ours" est l'oeuvre de Richard ORLINSKI, artiste français né en 1966 à Paris. Ses oeuvres touchent un public large, y compris les enfants fascinés par ses créations iconiques.
Cet artiste utilise principalement des matériaux contemporains comme la résine et l’aluminium, mais également le marbre, la pierre et le bronze.

Cette oeuvre a été généreusement offerte à Waves par Bruno QUATTRUCCI. 





Voilà comment nous sommes accueillis lorsque nous venons chez Martine et Pat.
La tarte au fromage blanc de Martine... un délice!





Une jolie fève

 25/01/2016

Pour faire suite à un de mes derniers articles sur l'Epiphanie avec les enfants, voici la jolie fève que mon amie Martine m'a offerte. Je vous en parle car cette fève n'est pas banale....  

Cette fève fait partie d'un coffret édition 2015 de 8 fèves en porcelaine aux couleurs de la série Fleur Bleue des émaux de Longwy. 



 Ces fèves de collections sont créées depuis quelques années par la Fédération lorraine des artisans pâtissiers qui a pour objectif la promotion des savoir-faire et du métier des artisans pâtissiers. Elles reprennent les couleurs des collections et la forme des modèles des Emaux de Longwy. Elles sont fabriquées en porcelaine pour des questions d'exigence des matières en contact avec l'alimentation. 



Elle est signée "Thérèse d'Encausse". Graphiste de formation et très attirée par les arts décoratifs et les savoir-faire ancestraux, elle collabore avec les Emaux de Longwy depuis 1997. Elle crée avec passion et joue avec la palette de couleurs traditionnelles dont le bleu Longwy.


Mais mon amie me l'a surtout offerte car elle sait que j'adore les chats! Ce petit chat est venu rejoindre cette jolie collection qui appartenait à ma maman et que j'ai gardée précieusement.





Je reprends mes petits articles sur les bons moments passés en famille. Le dimanche, veille de notre départ, nous sommes allés manger avec notre petite famille, dans un restaurant italien situé à Moutfort au Luxembourg. 


Après les agapes de Noël, un pizza nous suffisait... Enfin! c'est ce que nous croyions.... car quand nous avons vu arriver les assiettes, quelle surprise! 
Les pizzas étaient énormes et débordaient sur la table. Je n'avais jamais vu des pizzas de cette taille! 


Lucie a un truc "infaillible" pour que ses morceaux de pizza restent chauds... Elles les posent les uns sur les autres!!! 


Quant à Roger et Vic, ils ne se sont pas laissés abattre... Julien était plus raisonnable....


Les desserts... c'est moi la plus raisonnable avec ma salade de fruits! Je vous rassure, tout le monde fut étonné....


Oui ma petite Lucie, toi aussi, tu as été raisonnable!!!!





Nous avions apporté une galette pour tirer les rois avec les enfants. Je l'avais choisie à la compote de pommes car Roger n'apprécie plus tellement la frangipane.


Nous avons respecté la tradition qui a d'ailleurs, beaucoup plu à Lucie. La plus jeune se cache sous la table et désigne les bénéficiaires des parts au fur et à mesure que celles-ci sont servies. 


Nous n'avons pas triché et le hasard a bien fait les choses car c'est Lucie qui a été la reine...





Quel bonheur cette année de fêter Noël avec notre petite famille! Nous nous mettons en route avec Julien pour rejoindre le Luxembourg où le sapin et une belle table nous attendent.


Quand c'est Noël, on met toujours "les petits plats dans les grands". Les enfants nous ont gâtés...


Fromage de chèvre frais et éclats de noix sur une tranche de pomme rôtie.
Foie gras et ma "fameuse" gelée de Pineau sur une tranche de pain d'épices.  
La "traditionnelle" soupe de Victor (minestrone)
Cailles farcies maison... 


Joli plateau de fromages accompagné d'un Bordeaux "Château Saint Floran" 2001...


Le dessert sera pris plus tard car il nous semble avoir entendu le Père Noël, frapper à la porte. En effet, il a déposé tous les cadeaux sur le palier.... 


Voilà enfin le moment tant attendu... Ce sont les enfants qui remettent les cadeaux à chacun d'entre nous.  


Les grands sont émerveillés comme les petits....


Les photos ne vont pas manquer...


Hinès, un peu affolée par toute cette animation, en profite pour se faire chouchouter par Maël !!!


La soirée se poursuit avec le dessert, la fameuse bûche que j'avais commandée mais que la vendeuse avait oublié de noter... Heureusement, il y avait d'autres bûches en vitrine et nous avons choisi un autre parfum!!! 


Les amateurs de jeux de société se retrouvent...


Lucie, la cuisinière, a de qui tenir... Le jouet du Père Noël est déjà testé !!!!


Merci à vous tous pour ce magnifique noël et vos jolis cadeaux !



Comme Virginie était en congé avant Noël, nous nous sommes donnés rendez-vous à Metz avec elle et les petits pour passer de bons moments ensemble.



Nous nous sommes retrouvés place Saint-Louis près du manège de chevaux de bois....


... et de la pyramide de Noël qui était une nouveauté cette année. J'ai lu que c'était une première en France. 


Cette initiative est à mettre au crédit de la fédération des commerçants de la ville de Metz. Ils se sont rendus jusqu'en Allemagne pour trouver cette pyramide...


Ce fut une surprise pour nous de la découvrir avec ses 5 étages et ses 17 mètres de hauteur !


A l'intérieur, nous découvrons les créations des artisans de Moselle passion.


C'est superbe! tout est très tentant et pas fabriqué "en Chine".... Le monde des artisans et des créations y est à l’honneur. L’esprit de Noël s’y exprime.


Nous mangeons sur le marché de Noël. Puis nous en profitons pour acheter ensemble les derniers cadeaux et nous partons place de la République.


Le charme du sapin magique a ravi les enfants.


Encore une nouveauté 2015! La féerie des glaces....

30 artistes de 12 nationalités différentes ont travaillé durant cinq semaines pour donner forme à une exposition exceptionnelle de sculptures de glace de 8 000 m³.
Il ne fallait pas oublier le bonnet et les moufles car la
température dans le palais des glaces se situait en permanence sous les 6 degrés, nécessaire à la bonne conservation de cet art de glace et de neige. 

Ces photos ont été prises sur le net.  


Dans un décor de glace et de neige féérique inspiré de célèbres attractions de Disneyland Paris, des artistes du monde entier mettent en scène les personnages Disney.  









Sur les marchés de Noël du centre ville de Metz, on y retrouve cette ambiance de Noël très particulière, qui vient habiller chaque année la ville de ses lumières, musiques et parfums d’épices et de gourmandises. 

Huit sites sont mis à l'honneur dans la ville. Je vous ai déjà présenté le sentier des lanternes (c'est ICI), Silex, la nouvelle boule de Meisenthal (c'est ICI) et la grande roue installée place d'Armes (c'est ICI). 


En quittant le sentier des lanternes, nous longeons la Moselle...


et arrivons place de la Comédie où se situe le théâtre. 


Direction place de Chambre....


... et son marché de Noël gourmand. J’étais contente de voir que malgré les tristes événements du mois dernier, la ville reprend cette année encore des airs de fête.


Les coutumes sont respectées sur la place Saint-Jacques. Noël joue avec l’émerveillement et les lumières. 


Une nouveauté : la boutique Moselle Passion s’installe dans un immense chalet aux couleurs de la saison. L'occasion de retrouver l'esprit des marchés de Noël d'antan avec des produits mettant en valeur les traditions mosellanes. 


Le centre commercial Saint-Jacques a revêtu ses habits de fête. 


Je vous laisse pour ce soir, c'est l'heure de nous restaurer.... mais pas en terrasse tout de même!!!!





Sur le parcours du sentier des lanternes, nous faisons une halte dans un espace consacré à l'aventure des boules de Noël de Meisenthal. 


La légende raconte que chaque année, les sapins de Noël étaient décorés principalement avec des fruits. Mais en 1858, une importante sécheresse priva les Vosges du Nord de fruits, ce qui rendit impossible la décoration des sapins. 

Heureusement, un souffleur de verre de Götzenbrück, un petit village de Moselle situé à proximité de Meisenthal, eut la brillante idée de souffler quelques boules en verre pour pallier les difficultés imposées par le climat. Il déclencha à lui seul une tradition qui traversa les cultures, le monde, l’humanité… la boule de Noël.  
La production atteindra jusqu'à 200 000 pièces dans les années 1950. 


En 1964, la fabrication des boules de Noël est stoppée, victimes de l'apparition des décorations de Noël en plastique. 

Mais en 1992, le Centre International d'Art Verrier (CIAV) est créé sur le site désaffecté de la verrerie de Meisenthal. Grâce à la transmission du savoir-faire autour des techniques de fabrication des boules de Noël de Götzenbruck avec d'anciens verriers, la production de boules de Noël est relancée en Moselle et les boules de Noël de Meisenthal viennent de naitre. 


Chaque année depuis 1999, le CIAV édite une nouvelle boule. Pour ce Noël 2015, la boule Silex a été imaginée par les designers parisiens de "Studio Monsieur". 

Cette boule est un véritable retour aux sources. Elle exprime l'amour des gestes perpétués depuis des générations et nous renvoie l’écho de son incroyable périple à travers le temps.


Elle comporte une attache en laiton frappée de 4 empreintes de pattes de mésanges, signe de reconnaissance de la marque Meisenthal-France.


Avec ces informations, voilà l’occasion de rappeler que si le sapin de Noël trouve son origine en Alsace, la boule de Noël est elle d’origine Mosellane !





En Moselle, on prend les fêtes de fin d'année au sérieux..... 

Lorsque la nuit tombe sur les berges de l’île du Petit Saulcy à Metz, les abords de la Moselle ont pris des allures de contes de fées grâce au Sentier des Lanternes de Noël, initié par le Département.   

Nés sous le crayon de l'illustrateur Guy UNTEREINER, les petits personnages et objets sont inspirés du folklore mosellan.  


Embarquons pour le pays des rêves!


Un tunnel de bambous conduit les visiteurs jusqu'au sentier.


Le musicien et compositeur messin Gilles SORNETTE en a créé l'habillage sonore.


Lutins, ours en peluche, soldats de bois s'illuminent pour donner vie à un parcours poétique.


Ces lanternes ont été fabriquées dans la plus pure tradition chinoise à 200 kilomètres de Shangaï.


Plus de 200 lanternes ont été exposées pour cette édition 2015.


Les enfants ont même découvert le train du Père Noël....  


Tous ces petits personnages rallument dans les yeux des visiteurs, la flamme des Noël d'antan. En 2014, le sentier des lanternes a accueilli plus de 125 000 visiteurs.


Depuis cet endroit magique, nous avons également découvert une vue magnifique sur la cathédrale Saint-Etienne...


elle-même appelée La Lanterne du Bon Dieu.





La grande roue du marché de Noël de Metz a été installée pour la première fois sur la place d'armes, à côté de la cathédrale. Montez à bord!


Chaque hiver, la grande roue trône habituellement sur la place de la République. Mais cette année, du fait de l'installation d'un spectacle de sculptures sur glace sur cette place, elle a élu domicile entre la cathédrale et l'hôtel de ville, sur la place d'Armes. 
Mais cette place est classée et il a fallu faire des sondages pour savoir si cette structure de 400 tonnes pouvait être installée. Ce fut un vrai challenge!


 Le défi a été relevé, ce résultat est unique en France...


La foule est nombreuse et se presse pour admirer Metz vu du ciel. 


Depuis les nacelles, la sensation est tout simplement vertigineuse et la vue à couper le souffle.



C'est l'occasion de voir Metz et son joyau, la fameuse lanterne du bon-dieu (c'est-à-dire la cathédrale Saint-Etienne), comme vous ne les avez jamais vus !





C'est ça aussi Eguisheim....













A Eguisheim, les frontons et linteaux de portes sont ornés de blasons. Ils sont typiques des villes alsaciennes.

Il s'agit parfois de la simple marque du tailleur de pierre, de dates gravées ou encore des initiales de propriétaires. 

Sur cette photo, on remarque la représentation du hachoir d'un boucher en 1683 et les initiales du nom et du prénom devaient être "HH". 


Là, ce sont les initiales du couple qui a fait construire cette bâtisse.


Certains écus indiquent une corporation selon un symbole codifié. Cette maison est celle d'un tonnelier, métier affiché par la représentation de ses outils au centre de l'emblème : deux pinces et un maillet. 


Si un jour, vous êtes de passage à Eguisheim, amusez-vous à décrypter ces blasons !





Les colombages des maisons du village d'Eguisheim comportent des inscriptions gravées. 


Il est de coutume qu'un couple appose ses initiales et la date de construction de son logis.


La référence à Jésus-Christ est marquée par l'apposition du symbole "IHS" (Jesus Hominus Salvator = Jésus sauveur des hommes).


Le plus anecdotique est le recours au divin pour solliciter la bienveillance et implorer la protection de la maison mais aussi pour conjurer le mauvais sort ou s'assurer contre les incendies.


Alors, si vous vous promenez dans Eguisheim, n'oubliez pas de lever le nez.. les maisons ont quelque chose à vous dire.... comme celle-ci :

"Pourquoi me regardes-tu bouche bée? va et occupe-toi de tes affaires".



Après notre visite au domaine Paul SCHNEIDER pour nous réapprovisionner en vins d'Alsace (c'est ICI), nous faisons une petite balade dans les rues d'Eguisheim car les journées sont courtes en octobre et la nuit tombe vite.  

Nous nous trouvons sur le place Saint-Léon située au pied de l'ancien château et nous arrêtons devant la fontaine Saint-Léon construite en 1557, de forme octogonale, l'une des plus grosses d'Alsace.
Le bétail venait s'y abreuver et les habitants y puiser l'eau pour des usages domestiques.


En 1842, une statue de Saint-Léon, pape de 1049 à 1054, fut placée au sommet de cette fontaine.


La balade se poursuit dans cette ville presque ronde et contenue dans ses remparts. Elle nous permet de découvrir ses magnifiques maisons typiques de vignerons, à colombages et encore joliment fleuries.


Chacune de ces maisons de vignerons se caractérise par son rez-de-chaussée en pierre soutenant l'ossature en bois.

Pour des raisons techniques et financières, l'enduit était rarement coloré avant le XXème siècle. Depuis les années 1980, la couleur est devenue habituelle en Alsace.


Aujourd'hui, le choix des couleurs d'enduits est varié et répond à la diversité des goûts de chacun. Les teintes sont choisies en fonction de l'harmonie qu'elles établissent avec les matériaux de construction, notamment les pierres, les tuiles et le bois.





Après nous être restaurés au restaurant VELLEDA au col du Donon (c'est ICI), nous prenons la route en direction Eguisheim. Nous allons nous approvisionner en vin blanc chez notre fournisseur (c'est ICI).  


Le soleil et les couleurs mordorées de la forêt nous accompagnent.


Nous approchons de Colmar...


Arrivés dans la ville, nous empruntons des ronds points bien originaux. Celui-ci est une réplique de 12 mètres de hauteur de la statue de "la Liberté éclairant le monde".

Auguste Bartholdi (1834-1904), l’auteur de la fameuse statue new-yorkaise, était colmarien. Il a laissé dans la ville une dizaine d’œuvres cependant plus modestes que la Liberté et le Lion de Belfort.


Là, nous nous trouvons au carrefour des casernes où a été inaugurée en novembre 2009, la statue du diable rouge.

Il s'agit de l'emblème du 152e Régiment d'Infanterie créé en 1794 qui a gagné son surnom de "Diables Rouges" face aux Allemands en 1915.

Ce diable de 3 mètres de haut et de 2,50 mètres de foulée, un genou plié brandissant son trident devant une boule fendue d'où sort une flamme, est une œuvre de Guillaume Roche.  


C'est aussi Guillaume Roche qui a réalisé cette sculpture commandée en 2011 par la ville de Colmar pour célébrer les 50 ans de l'installation de l'entreprise LIEBHERR.

LIEBHERR-France SAS fabrique des pelles sur chenilles et des engins spéciaux pour l'extraction et le terrassement, l'industrie de l'acier et la manutention industrielle, ainsi que pour les travaux de génie civil et la construction de tunnels.


Nous sommes dans le berceau du vignoble alsacien avec des vignes à perte de vue.


Nous arrivons à Eguisheim, village viticole qui déploie les 339 hectares de son terroir à 5 kilomètres de Colmar et à proximité de Strasbourg.





Nous arrivons à Eguisheim. Grâce au savoir-faire de ses viticulteurs, aux terroirs remarquables et à un micro climat exceptionnel, les côteaux de "l’Eichberg" et du "Pfersigberg" ont été classés parmi les "Grands Crus" d’Alsace.

Nous nous rendons chez notre producteur de vins, la maison Paul SCHNEIDER. 


Situé au centre du village médiéval, dans une ruelle perpendiculaire à la grand-rue, le Domaine Paul Schneider est établi dans une ancienne cour dimière du grand prévot de la Cathédrale de Strasbourg.

Avec la douceur que nous connaissons cette année, leur maison est encore bien fleurie avec ces superbes géraniums qui font une réputation bien méritée à l'Alsace.


Roger avait passé sa commande avant de venir en Alsace. Bien que nous connaissions et apprécions beaucoup leurs vins, la patronne nous propose une petite dégustation.


Urbain 1er est selon la tradition catholique, élu évêque de Rome en 222. La légende populaire fait d'Urbain le patron des vendanges, dans les pays germaniques mais aussi en Alsace. Il est invoqué pour protéger les vignes.

Saint Urbain est fêté le 25 mai. Et selon le proverbe "A la saint Urbain, ce qui est à la vigne est au vilain".


Nous prenons notre commande et profitons de cet fin d'après-midi pour nous promener dans ce magnifique village qui fut élu "Village préféré des Français" en 2013. 





Julien nous avait offert une Wonderbox dont le thème était "Délices en amoureux". Après avoir consulté les différentes possibilités, nous avons décidé de nous rendre au restaurant VELLEDA qui se trouve au coeur du Bas-Rhin, dans le site grandiose du Donon, à 35 minutes de Strasbourg.


Nous empruntons les routes sinueuses de la forêt vosgienne pour rejoindre ce restaurant...


... qui dépend du complexe hôtelier du Donon.


Le restaurant jouit d'une excellente réputation avec sa gastronomie alsacienne.


Depuis la fin du dix neuvième siècle, des hôtes prestigieux se sont arrêtés dans ces salles à manger spacieuses et conviviales.


Quelques feuilletés pour accompagner un verre de muscat. Puis un duo de foie gras.


Pièce de veau avec crème de champignons des bois, chou rouge, épinards, frites et gratin de chou-fleur.


En dessert, une part de la traditionnelle tarte aux myrtilles accompagnée d'un café...

Excellent repas, un restaurant à noter sur vos tablettes!


Après avoir quitté la table, nous en avons profité pour mieux découvrir les extérieurs.

Ce fut une très belle journée. Excellent restaurant dans cadre magnifique! Merci à Julien pour ce beau cadeau.





La ville de Trèves a été fondée par les Romains en 16 avant J.C. C’est la plus vieille ville d’Allemagne.

La visite des curiosités de Trèves commence par la curiosité principale, la Porta Nigra, ce qui signifie "la porte noire".

Cette porte était une des quatre portes de la ville romaine fondée par Auguste et nommée alors "Augusta Treverorum". Elle était partie intégrante des murailles de 6,4 km qui entouraient la cité ! 

La porte a reçu son nom plus tard à cause de la couleur noire que le grès utilisé à la construction, a acquis au cours du temps. 


La Porta Nigra est composée d’énormes blocs de pierre de trois à cinq tonnes chacun qui ont été transportées sur place grâce à un système de roues… que les esclaves actionnaient. 

Les blocs ont été équarris et attachés entre eux avec des crampons de fer scellés dans du plomb. Mais, lorsque le plomb a pris de la valeur, des vandales l’ont volé. Les trous que l’on voit dans la structure de la Porta Nigra sont l'oeuvre de ces vandales.
Ce n’est qu’au XIXe siècle que le mur a été rafistolé… sous l’impulsion de Napoléon.

Depuis que le nom de la porte a été inscrit à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, il est interdit d’y toucher sans obtenir l’autorisation de cet organisme.


Sur cette photo, la Porta Nigra est vue de l'intérieur de la ville fortifiée. La porte fait 36 mètres de large et la tour ouest s’élève à 30 mètres au-dessus du sol... mais ses fondations atteignent tout de même 7 mètres à l’intérieur du sol... 


Lors de la construction de la porte, les deux tours étaient de la même hauteur.

En 1876 on a nettoyé le passage dans les portes, à la suite de quoi on a découvert la voie romaine qui passait ici autrefois.

Aujourd’hui la Porta Nigra est ouverte aux touristes. 





Dans le centre ville de Trèves, à l'angle de la Fahrstrasse et de la Neustrasse, se trouve la fontaine des métiers (Handwerkerbrunnen). 


Cette Fontaine des Métiers a été offerte par les artisans de 42 corporations à la ville de Trèves pour ses 2000 ans en 1984.

C'est une oeuvre du ferronnier d'art Klaus Apel (1927-2013).


Voici quelques photos des métiers représentés : le pâtissier.... 


Le boulanger...


Le cordonnier....


Le photographe et les musiciens....


Jolies couleurs du feuillage des arbres ce jour-là....



VILLEROY & BOCH, c'est 3 siècles d'histoire....

François Boch porte le titre de "Bombardier du Roi". Pourtant, le fondeur originaire du village lorrain d'Audun-le-Tiche décide de changer de métier. En 1748, avec ses trois fils, il se lance dans la fabrication de vaisselle en céramique.  

Le négociant Nicolas Villeroy fait l'acquisition, conjointement avec deux partenaires, d'une fabrique de grès à Vaudrevange, aujourd'hui Wallerfangen. En 1797, elle devient sa propriété exclusive. Villeroy figure parmi les premiers céramistes à utiliser le charbon comme combustible.  

Les usines des entrepreneurs Boch et Villeroy sont situées à proximité l'une de l'autre. De temps à autre aussi, les deux concurrents qui commercialisent avec succès leurs produits au-delà des frontières allemandes se rencontrent. Pourtant, afin d'être en mesure de s'affirmer dans le contexte économique européen, et notamment face à l'industrie anglaise, dominante, ils concluent un contrat de fusion. C'est ainsi que naît l'entreprise Villeroy & Boch

Nous avons profité de notre séjour en Lorraine pour nous rendre à Trèves. Nous avons visité le magasin Villeroy & Boch qui déjà en octobre, nous a plongés dans la magie de Noël.


Le calendrier de l'Avent est, depuis plus de 150 ans, une charmante coutume de la période précédant Noël, la venue du Père Noël paraît ainsi moins longue aux enfants. 


En Europe, mais aussi aux États-Unis, la couronne de l'Avent est une tradition typique de la période précédant Noël. Pendant l'Avent, chaque dimanche une nouvelle bougie est allumée et apporte un peu plus de lumière à cette période de l'année particulièrement sombre.


Saint Nicolas passe le 6 décembre. On l'accueille traditionnellement avec des biscuits. Voilà de jolies assiettes à pâtisserie pour les présenter!


Le sapin et la crèche ne sont pas les seules décorations de Noël traditionnelles : les bougies et jolies figurines de décoration créent aussi une véritable ambiance de Noël. 


Une table joliment arrangée contribue à faire du réveillon de Noël une fête parfaite. 

Bref! tout est magnifique... on rêve!!!! 





Si dans beaucoup de régions ce personnage reste mystérieux ou méconnu, à l'approche du 6 décembre, les enfants du Nord et de l'Est de la France et de l'Europe n'ont que son nom à la bouche. 


"Est-ce que vous avez été sages les enfants ?" - "Ouiiii" répondent la plupart du temps les enfants à cette sempiternelle question. 

Depuis le Moyen-âge, Saint Nicoals va  de domicile en domicile dans la nuit du 5 au 6 décembre (c'est en tout cas ce que dit la légende) pour demander aux enfants s'ils ont été sages.

Deux options : les marmots l'ont été et reçoivent des cadeaux ; ou bien ils n'ont pas brillé par leur discipline et le Père Fouettard, binôme de Saint-Nicolas, leur donne une correction.

Comme Lucie est toujours sage... Saint-Nicolas lui a donné des bonbons!


Pour les garçons.....


Pour les filles.....



A la sortie du restaurant, nous prenons la direction de Luxembourg-ville pour une promenade digestive le long de l'Alzette. Nous nous garons sur la place Auguste ENGEL (compositeur (1889-1950). Nous sommes dans le quartier du "GRUND".  

Au pied de la ville haute, entouré par les remparts de l'ancienne forteresse se trouve le "Grund" également surnommé "ville basse". Situé dans la vallée de la Pétrusse qui à cet endroit se jette dans l'Alzette, ce quartier fut un des premiers sites de peuplement sur le territoire de la future ville de Luxembourg. 


Nous longeons le début du sentier géologique qui présente le grès de Luxembourg.
Il y a environ 200 millions d'années, la région de Luxembourg était envahie par une mer dans laquelle se déposait un sable apporté du continent par les fleuves.
Ce sable qui fut recouvert par d'autres couches plus jeunes, se transforma, au cours des temps géologiques, en grès.   


Nous suivons l'itinéraire Wenzel qui propose de parcourir une partie de la ville historique. 


Ce circuit représente le plus grand musée en plein air du Luxembourg. Désormais élargi à 5,5 km de longueur, il traverse des remparts, passe par des casemates, longe d’anciennes citadelles.


Le quartier du "Grund" offre une combinaison harmonieuse entre architecture et patrimoine. Les façades de certaines maisons sont colorées. Sur d'autres, on devine tout de suite le métier du propriétaire des lieux.


J'ai pensé à vous... je sais que vous aimez les belles portes et les enseignes de magasins....


A présent, nous sommes à nouveau le long de l'Alzette, l'occasion de faire quelques jolies photos et de jouer avec les reflets de l'eau... 


Vers 1835, les maisons des tanneurs donnent sur une rivière encore poissonneuse à l'époque. 
Nous empruntons le pont du Grund pour rejoindre le parking où sont garées nos voitures. 


Ce fut une belle promenade automnale. Le Grund est particulièrement agréable car c'est un quartier de la capitale qui fait vraiment vivant : pas de grands immeubles, pas de banque, des petits commerces, des maisons différentes.
Bref, le Grund c'est bien. 



Ce dimanche avait déjà bien commencé chez mes enfants au Luxembourg, avec une jolie table et un bon petit-déjeuner.


Ce jour-là, c'était la fête car Vic nous invitait au restaurant pour fêter son anniversaire ainsi que celui de Roger et Maël. Bien sûr, les dates étaient passées mais la distance fait que.... 
Nous voilà tous réunis au Restaurant BIVIO à Schuttrange. 


Chacun choisit ce qui lui fait plaisir et tous se régalent....


... sans oublier les traditionnels desserts qui sont des valeurs sûres! 


Vient le moment d'offrir les cadeaux.... 


Malgré son bras en écharpe, Maël a réussi à ouvrir son enveloppe....


Aux visages et aux sourires radieux, tous les trois avaient l'air content de leurs cadeaux... et nous contents de leur avoir fait plaisir!



Elle est située dans le centre ville au 9, rue des clercs et a été inaugurée en décembre 2014.
D’un petit hôtel particulier délabré, le bâtiment complètement rénové a désormais un tout autre aspect. 


Ravalement de façade pour une devanture foncée et sobre.. sans oublier Georges....


L'intérieur est briqué et épuré....


... lumineux et chic avec en prime des experts café aux petits soins et… 


... des capsules du sol au plafond.


Chez Nespresso, on ne boit pas du simple café mais des "grands crus". On n’y rencontre pas de simples vendeurs mais des "experts café", un client n’est pas considéré comme un simple client mais comme un "membre du club".

Tout le monde l’aura compris, Nespresso, c’est une culture!!!!!!



Me voilà de retour sur mon blog après une semaine bien chargée.... Accompagnées de quelques copines du cartonnage, je me suis rendue à Paris, porte de Versailles pour visiter le salon "Créations et Savoir-Faire". 
Le rendez-vous était prévu de longue date afin de faire profiter à certaines de prix intéressants pour les billets de train. 
Au regard des événements tragiques qui se sont déroulés à Paris vendredi 13 novembre, le salon a été maintenu et nous avons décidé de ne pas céder à la peur et de nous rendre à Paris. 


Ce salon est organisé en partenariat avec Marie-Claire Idées. Il est consacré à ce que l'on appelle maintenant : le DIY, c'est-à-dire le Do It Yourself ( Faites-le vous même ou Fait maison).
Il regroupe couture, déco, cuisine créative, brico, scrapbooking, cartonnage, point compté… la liste de toutes les activités de loisirs créatifs mises a l'honneur sur le salon est longue !

Dominique, notre prof de cartonnage avait préparé une petite liste des exposants intéressants pour notre activité. Bien sûr, nous nous sommes arrêtés au stand de L'Eclat de Verre. Je connais bien ce magasin car je le fréquente lorsque nous allons voir les enfants au Luxembourg et c'est là qu'en octobre, je me suis ravitaillée en divers cartons et jolis papiers. Sur le salon, j'ai tout de même acheté une petite règle souple très pratique et à l'équerrage parfait.


Une autre pose a été faite sur le stand "TAKA PAPIERS" spécialisé dans les papiers japonais et népalais. Ils sont de toute beauté...


A une autre stand très fréquenté (ATILOLOU) puisque nous n'y entrions qu'à tour de rôle, j'ai acheté des petites bricoles toujours pour le cartonnage (petits pieds, poignées et coins).


Un petit tour dans le village de Noël, où nous avons visité le stand de Sandra HOSSENI et celui de Dominique AUGAGNEUR.


Bien sûr que je n'ai pas oublié les stands de point compté....


Voici mes achats.... J'ai été séduite par ces petites formes en bois perforé que l'on peut broder puis assembler ensuite selon nos envies. Un modèle de réalisation est proposé dans la photo précédente.   


Et surtout ne pas quitter le salon sans un tour à l'ATELIER DES ELFES
Alors là, on voudrait tout acheter tellement c'est beau! 
On y trouve des articles en bois pour brodeuses, patcheuses et loisirs créatifs. Ces créations sont artisanales et les objets sont peints à la main.

Merci à Dominique qui m'a offert ce joli coeur de brodeuse! 


Ce fut une superbe journée au cours de laquelle la bonne humeur a été très présente.... 
A l'année prochaine! 



Avec avoir dégusté la bonne pizza de Maël et Lucie..... Victor nous avait préparé une spécialité de son pays : "la soupe aux choux portugaise". Délicieux, nous en avons même redemandé! 


Grand moment de convivialité lorsque Victor a apporté le plat de marrons sur la table. C'est super agréable! Chacun s'épluche ses marrons tout en discutant....


... et les enfants ouvrent les petits cadeaux apportés. 

Belle soirée de bonheur familial! 





Maël et Lucie préparent une pizza pour le repas du soir. C'est Maël le cuisinier et Lucie, son second.   


Mais le pauvre... il a un peu de mal!!! son bras gauche est immobilisé car il s'est cassé un os de la main. Alors, Maman vient apporter un peu d'aide. Quant à Lucie, elle préfère prendre la pause.... 


Hum! c'est bon la pâte crue.... 


La voilà prête à enfourner. Une partie au chèvre et une autre partie au jambon et champignons. 





Chez mes enfants au Luxembourg, Hinès a retrouvé son copain.... Pas de danger qu'il lui mange ses croquettes....  





Lucie adore bricoler... comme sa Bomi... Alors, on partage de bons moments toutes les deux. 


Notre réalisation....





C'est ce que nous avons ressenti lorsque nous sommes allés passer un après-midi en compagnie de nos amis Sylvie et Marc du blog "Les Bons Restaurants". 


Cette année était un peu particulière mais nous tenions à aller les voir dans la mesure du possible. 
L'Alsace était à l'honneur à notre table. Comme d'habitude, nous étions bien ensemble et le temps a trop vite filé....

Nous pensons beaucoup à vous et au plaisir de nous retrouver bientôt. 





Après deux semaines de vacances bien remplies, nous voici à nouveau royannais....

Comme nous le faisons souvent en octobre, nous avons traversé la France pour rejoindre les enfants en Lorraine et au Luxembourg. Ce fut l'occasion de fêter plusieurs anniversaires et en particulier les 50 ans de mon gendre.

D'autres bons moments ont été réservés aux amis. Nous avons retrouvé Jacqueline et Claude (qui étaient venus nous voir cet été) et nous avons trinqué autour d'une belle paëlla maison pour fêter l'anniversaire de Jacqueline. 

Avec Martine et Patrice qui étaient aussi venus nous voir cet été, nous sommes partis en balade à Trêves, à Metz, ....

Et pour terminer en beauté ce séjour, nous avons pris en amoureux, la route de l'Alsace et en avons profité pour utiliser la box offerte par Julien.
C'est de cette région agréable à visiter en toute saison que je vous envoie cette carte postale. C'est un peu difficile d'écrire à tout le monde....

Au plaisir de vous retrouver.... 





Lors de notre séjour chez les enfants, nous sommes allés faire une jolie balade à Rémich. C'est une petite ville touristique, située sur la route européenne Sarrebruck-Luxembourg. Elle est située au bord de la Moselle. Une promenade de 3 kilomètres a été aménagée et permet de découvrir le passage de nombreux chalands et bâteaux de plaisance. 


Notre promenade nous mène à l'intérieur de la ville dans le joli parc Brill...... 


.... et son étang.... 


.... où nagent des canards sauvages.


Nous empruntons des petites ruelles, qui sont parfois si étroites que l'on ne peut se croiser à deux personnes.


Les luxembourgeois aiment décorer et fleurir leurs maisons. 




Nous découvrons l'église décanale. Construite en 1712, son imposant fronton de grès rouge date de 1904.


J'apprends en lisant des panneaux d'informations qu'à chaque printemps, la ville est aux prises avec des inondations dues aux crues de la Moselle. 


Merci de m'avoir suivie au gré de cette promenade. 

Bon week-end à vous et à bientôt.



Le mardi de Pentecôte était relax pour Virginie et les enfants, seul Vic travaillait! Nous avons passé la journée ensemble dans ce nouveau temple du commerce : WAVES que Virginie et les enfants découvraient. Il est situé dans la zone commerciale de Metz. Je vous l'avais déjà présenté dans cet article au moment des fêtes de fin d'année. C'était aussi l'occasion pour nous de le découvrir en journée et de pouvoir faire du lèche-vitrine. 


Une jolie photo de famille dans un joli cadre. Un beau souvenir!


Un arrêt au jardin d'enfants a plu à toute la famille....


Les enfants ne sont vraiment pas oubliés ... Waves est heureux de leur proposer un véritable petit train venu directement du Canada.


Des navettes électriques gratuites tournent inlassablement autour de l’anneau pour transporter les clients. Elles permettent de se déplacer dans les allées et d'aller d'un bout à l'autre de WAVES. C'est aussi pratique si on veut rejoindre plus rapidement sa voiture. 


J'ai apprécie certaines enseignes comme TRUFFAUT, CULTURA, .... et tout particulièrement ZODIO.... J'y ai fait un petit achat. Oh! comme j'ai été raisonnable.... 





Voici quelques bons moments pris sur le vif et partagés avec les enfants et les petits-enfants....

Victor nous a préparé un bon petit-déjeuner à l'anglaise. Ce n'est pas dans nos habitudes de petit-déjeuner de cette façon, peut-être parce que je ne me donne pas le mal de tout préparer... mais nous avons apprécié! Sympa ton idée Vic....


Maël collectionne les pièces de monnaie. Nous lui en avions ramenées de notre voyage à Rome. 
Dans mes fonds de tiroir à la maison, j'ai retrouvé un petit sac qui contenait de nombreuses pièces en francs. Il va être bien occupé à ranger tout cela!


Pendant que les mecs jouaient aux jeux de société.....


je bricolais avec Lucie et Virginie vacait à la cuisine.


C'est cool ce week-end... exceptionnellement, on peut manger devant la télé!!!!!
Hinés n'en perd pas une miette! c'est cas de le dire....


Merci à vous pour ces journées passées en famille qui remplissent nos coeurs de bonheur....



C'est le rituel... à chaque fois que nous faisons un petit séjour en Lorraine, nous n'oublions pas de passer à la boucherie HUMBERT à Metz pour nous ravitailler en bonne charcuterie! 


Les petits pâtés à la viande viennent de la boulangerie FORT. Et oui, nous avons nos petites habitudes!!! disons plutôt que nous connaissons les bonnes adresses.  


Le fuseau lorrain se déguste froid en fines rondelles pour les "précieux" et en larges tranches pour les gourmands, à l'apéritif, en entrée, en casse-croûte. 

La saucisse de viande (fleischwurscht) est l’une des saucisses les plus populaires en Alsace et en Lorraine. Elaborée avec de la viandes de bœuf et de porc (maigre et gras), d’épices et de sel, le tout embossé dans un boyau puis cuit.

Les saucisses blanches se font griller à la poêle ou au barbecue.

L'emballage sous vide est bien pratique lorsque l'on voyage! A peine arrivés, je mets tous ces petits paquets au congélateur et nous allons nous régaler à chaque fois qu'ils se retrouveront sur notre table.





Cette année, nous avons pris de l'avance.... En effet, nous avons fêté la fête des Mères chez les enfants au Luxembourg le dimanche de la Pentecôte. Nous avons profité d'être tous en famille pour fêter cet événement et trinquer comme il se doit....


Il n'y avait pas que les enfants qui attendaient le dessert avec impatience....


C'est Lucie qui m'apporte mes cadeaux et qui est aussi impatiente que moi de les déballer...


Ce sont de jolis papiers pour mon atelier cartonnage. Virginie a choisi parmi les nouveautés et elle a très fait car ces coordonnés sont superbes.   




Ce petit ustensile sert aussi pour le cartonnage. Il permet de gainer parfaitement les angles et de garder l'équerrage pendant le collage des éléments.


Virginie a aussi pensé à mon autre activité favorite : le point compté.  


Le rose est à l'honneur avec de jolis modèles à broder pour une petite fille.   


Et dimanche, le "vrai" jour de la fête des Mères, j'ai été aussi gâtée. Virginie m'a téléphoné et Roger m'a offert un superbe bouquet de roses.


Merci à vous tous pour toutes ces délicates attentions qui m'ont beaucoup touchée.... 



Après vous avoir fait découvrir la Rome Antique, je poursuis notre voyage à Rome, avec la découverte de la Rome Chrétienne, c'est-à-dire la Cité du Vatican. Je devrais plutôt dire "L'Etat de la Cité du Vatican" car c'est un pays d'Europe.

La cité du Vatican cultive un paradoxe. En effet, le plus grand et le plus vaste édifice religieux du monde chrétien se trouve dans ce territoire qui s'avère être... le plus petit état du monde puisque sa superficie est de l'ordre de 44 ha, soit 0,44 km².  


La Cité du Vatican se trouve sur une colline. C'est là qu'aurait été martyrisé Saint-Pierre et après lui, nombre de chrétiens. L'histoire du Vatican prend un tournant lorsque Constantin, premier empereur chrétien, fait construire là une première basilique qui deviendra Saint-Pierre de Rome.
En 846, les Sarrasins envahissent Rome et l'année suivante, le Pape Léon VI fait entourer le quartier de Saint-Pierre d'une enceinte fortifiée qui sera régulièrement restaurée et renforcée jusqu'au XVIème siècle. 


La Cité du Vatican, également appelée le Borgo, comprend :
- la basilique Saint-Pierre
- les palais du Vatican
- les jardins. 

La visite du Vatican est une visite qui se prépare... Je vous conseille de réserver vos billets à l'avance sur le net sinon il vous faudra prendre votre mal en patience car la queue peut être de plus de 2 km.... ce qui correspond à 2 à 3 heures d'attente!!!!


Nous avons la chance d'avoir notre guide Roberta qui se charge de toutes ces formalités et un quart d'heure plus tard, nous pénétrons dans le Vatican. 

C'est comme à l'aéroport.... nous devons montrer patte blanche! 


Nous sommes tout de suite plongés dans l'ambiance!


Rien ne manque pour affirmer la souveraineté de ce minuscule état qui malgré son exiguité abrite une station de radio-diffusion ("Radio Vatican"), une imprimerie, un journal ("L'Osservatore Romano"), une gare, un héliport.

Comme tout état souverain, vous trouverez une poste où vous pourrez vous asseoir et écrire des cartes postales.

Le Vatican a aussi sa monnaie. Cependant, les pièces frappées à l'effigie du Saint-Siège sont vendues aux collectionneurs, à un prix nettement supérieur à celui que ces pièces sont censées représenter en raison de la loi de l'offre et de la demande. 


Comme tout état, le Saint-Siège possède une armée chargée de maintenir l'ordre et de protéger le territoire. Ses membres sont appelés les "gardes suisses".
Cette appellation remonte aux origines de la création de ce corps militaire par le pape Jules II car à cette époque, les personnes recrutées venaient essentiellement de la Suisse.
En plus de cette appellation, les membres de cette armée ont gardé leur costume d'apparat, dessiné par Michel-Ange.


A bientôt pour la suite de la visite.



C'est avec cet article dans lequel vous découvrirez d'autres ouvrages magnifiques que je termine de partager avec vous, ma visite à l'exposition "L'Art du Fil" à Nantes.

Découvrons dans la maison de KAYE ENGLAND ses quilts chaleureux et fleuris qui sont un hommage à leurs aïeuls et l'oocasion d'un nouveau livre "Of Cloth and Thread, pieces of the Past". 


Son nom est connu de toutes les quilteuses car en plus de 30 ans de carrière, cette artiste américaine a beaucoup oeuvré pour la popularité du patchwork. 


Dans des harmonies de couleurs que j'adore, je vous présente IRENE BLANCK.


Elle arrive d'Australie avec dans ses bagages de magnifiques reproductions ou adaptations d'appliqués anciens qu'elle revisite avec une palette de tissus tendres et frais dans son premier livre "Focus on Appliqué".  


WILLYNE HAMMERSTEIN est originaire des Pays-Bas. Après le succès mondial de son premier livre, elle présente le second "Millefiori 2".


Bien d'autres artistes étaient présents. Je termine ma présentation par le monde coloré, exotique et imaginaire de FUMIKO NAKAYAMA.

En visitant les Indiennes Kuna au Panama, il y a une vingtaines d'années, elle est tombée amoureuse des Molas qui sont à l’origine des plastrons et dossards, faits par paire, cousus par ces femmes indiennes. 

L’origine en est un peu incertaine. Ce peuple vivait jadis buste nu, hommes et femmes, mais ces dernières s’ornaient de dessins géométriques à l’aide de teintures naturelles. On dit que des prêtres blancs les forcèrent à se vêtir. Par résistance, ces femmes ont commencé à reproduire en tissu les dessins qu’elles faisaient auparavant sur leur peau désormais cachée…
Origine vraie ou fausse? le résultat est devenu un art magnifique, glorifiant la Nature, leur vie quotidienne ou leurs croyances à l’aide de tissus vifs et unis. 


A la fois artiste peintre et brodeuse précoce de grand talent, Fumiko aime la broderie en relief et crée des œuvres originales en réalisant des bijoux perlés....


... et des broderies perlées. 


J'espère que comme moi, vous avez apprécié ces expositions présentées pour la première fois au monde. Ces artistes et ces créatrices exceptionnels ont réjoui nos yeux et nos coeurs!

Bravo! 



Suite de ma visite au salon "Pour l'Amour du Fil" à Nantes.... je vous propose l'exposition consacrée au boutis.

Qu'est-ce que le boutis?

Le boutis est un ouvrage de broderie d'origine provençale. Extrêmement complexe, son processus de fabrication demande beaucoup de patience à la couturière.
Le boutis se compose de deux pièces de tissu fin qui sont conjointement cousues à très petits points en suivant un motif figurant sur la pièce du dessus.
Une fois ce travail terminé, avec un bâtonnet, on insère de fines mèches de coton entre les deux épaisseurs de tissu. 
On obtient ainsi un ouvrage matelassé d'une rare qualité. 
Toute l'opération se fait normalement à la main, ce qui signifie que le vrai boutis est de fabrication artisanale. 

Suivez-moi et découvrons ensemble les réalisations de FRANCE BOUTIS.


Un jupon en soie sauvage cognac sur l'endroit, en coton sur l'envers, cousu uniquement avec du fil de soie. Le jupon fini fait 2m32 de large.... réalsisé par Chantal. 


Collection privée de Madame Maisan.

Dessus de berceau datant de 1850-1870.
Broderie emboutie avec rosette, point de Vauvert et au centre fleur d'hortensia signe spécifique de la commune de Vauvert (Gard) et de petite Camargue.


Arbre de Vie réalisé par Monique après avoir vu une grande tenture indienne lors d'une visite au musée Souleiado à Tarascon. 1800 heures de travail et mesure 1m 88 sur 1m45....


Le jupon "Le Bal de Julie". Réalisé par Hélène pour sa petite fille en piqûre de Marseille. Poids 2kg. Monté à la main. Largeur 3 mètres. 4400 heures de travail. 


Magnifique! Incroyable reproduction....


Pour vous donner une idée du travail réalisé...
- Travail : 237 carrés 
- Temps passé : 1896 heures
- Finition : 16h d'ourlet
- Croquet : 14h
- Au total : 1 an et demi passé pour réaliser ce magnifique ouvrage.





J'ai été invitée à me rendre à la septième édition du salon "Pour l'Amour du Fil" à Nantes. Ce salon se tenait au Parc des Expositions de la Beaujoire considéré comme l'un des plus beaux parcs des expositions de France.
Nous sommes 
accueillis dans un espace paysager de 20 hectares idéalement situé au bord de l’Erdre.


Plus de 100 exposants sont accueillis à cette édition  2015.


Ce salon de création textile rassemble des exposants de tricot, couture....


broderie....
J'ai retrouvé les magnifiques broderies d'Isabelle Vautier installée sur l'île d'Oléron et en particulier, celle que je suis en train de broder en ce moment : le carrelet bleu situé sur l'île Madame. (Voir article ICI).


Un événement au salon... Je me suis aussi arrêtée devant la plus grande broderie du monde. Plus de 40 mètres de broderies!
L'objectif : figurer au Guinness Book. 


Certaines broderies ont retenu toute mon attention... Vous avez compris pourquoi...?


Dommage, le cartonnage était peu représenté....


En revanche, le patchwork était mis à l'honneur.


Ma visite s'est terminée par la partie réservée aux créateurs et artistes de renom venus du monde entier. Je leur consacre deux nouveaux articles (voir liens ci-dessous). 

- Mes achats au salon

- Exposition des artistes et créateurs

- Exposition FRANCE BOUTIS



Pas de quoi s'ennuyer à Rome au milieu des ruines antiques, des églises et des musées.... Nous sommes toujours dans la partie "Forum romain". 

Avant de découvrir l'arc de Septime Sévère, nous passons devant la prison Mamertine ou Tullianum. Contraint de faire face à l’accroissement de la population, le roi Ancus Marcius dut faire construire une prison (carcer), terrible endroit où on étranglait ou laissait mourir les ennemis de Rome.  
D’illustres personnages périrent ici. Vercingétorix y fut étranglé après le triomphe de César. 


Septime Sévère (146-211) est l'empereur qui vainquit les Parthes. Un arc de triomphe fut érigé à la gloire de l'empereur et de ses fils Geta et Caracalla, en 203. C'est l'un des monuments les mieux conservés du forum Romain. 


Cet arc en marbre de 25 mètres de haut, comprend une arche principale encadrée de deux arches plus petites. Il a servi de modèle à l'arc de triomphe de Constantin à Rome (prés du Colisée) et celui du Caroussel à Paris (19e siècle).

Juste pour vous montrer la ressemblance, j'ai fait une recherche sur le net. Voici la photo de l'arc de triomphe du Carroussel à Paris.


Revenons à Rome. Sur l'arc de Septime Sévère, les sculptures qui l'ornent figurent des épisodes des campagnes que l'empereur mena contre les Parthes.


A droite de l'arc de Septime Sévère, se trouve le temple de Saturne avec ses huit colonnes. Ce temple, est dédié à Saturne qui passait pour avoir enseigné aux Romains l’art de cultiver la terre.
Lors de l'Antiquité, cet édifice abritait le trésor public, ainsi que les lois et les décrets du sénat.



Situé entre le Capitole et le Colisée, le Forum Romain est un vaste espace regroupant de nombreuses ruines de l’époque romaine.

Située dans une dépression marécageuse, la zone est asséchée dès le VIème siècle avant JC pendant le règne du roi étrusque, Tarquin l'Ancien. En effet, les collines alentours s’étaient progressivement peuplées, faisant de cette zone inhospitalière, un lieu central.
Les premiers bâtiments publiques y sont alors construits et le forum deviendra rapidement la partie sociale, politique, administrative et commerciale de la ville jusqu'au 1er siècle, lorsqu'il fut divisé en deux : le secteur social et politique ou "Forum Romain" et le secteur commercial ou "Forum de Trajan" sous le règne de ce dernier. 

Les édifices que nous voyons aujourd'hui sur le Forum ne sont pas tous de la même époque, et peu à peu, certains des plus anciens devinrent invisibles, ensevelis sous la terre accumulée pendant des siècles ou servant de fondations à de nouvelles constructions. 

Pas facile de s'y retrouver dans cet ensemble un peu chaotique!


La colline qui se trouve en arrière plan de cette photographie s'appelle le Palatin, quartier résidentiel à l'époque républicaine, puis lieu de résidence impériale.

Se trouvent ici entre autres, le sénat (Curie), la tribune aux harangues (Rostres), le temple de Saturne, de Castor et Pollux, de la Concorde et plusieurs basiliques (rôle commercial et judiciaire)…


Voici le temple d'Antonin et Faustine. Antonin le Pieux fit construire le temple à la mémoire de Faustine, sa défunte épouse divinisée. C'est un des rares temples bien conservé.


Ces trois colonnes qui restent à cet endroit sont des colonnes corinthiennes, exhumées par Valadier en 1811. Elles formaient l'angle droit de la partie antérieure du temple Vespasien.

En arrière-plan, on aperçoit le le monument Victor Emmanuel II. Cet immense bâtiment de marbre blanc construit entre 1885 et 1911 est dédié au premier roi d’Italie, Victor Emmanuel II et à travers lui, à l’unité de l’Italie.



A côté de l'entrée du Colysée, se trouve un des monuments antiques les mieux conservés de Rome. Il s'agit de l'arc de Constantin.


Derrière l'arc de Constatin, on aperçoit le mont Palatin qui est l’une des sept collines de Rome sur laquelle on découvre, au cœur d’un magnifique jardin, les ruines des anciens palais des empereurs romains.


L'arc de Constantin est un arc de Triomphe mais à Rome. Il mesure 21 mètres de hauteur et 26 mètres de largeur. Il célèbre la victoire de l'empereur Constantin sur Maxence en 312 après JC.  


A cette époque, l'Empire est appauvri et pour construire de nouveaux monuments, on récupère les matériaux sur les anciens.
Du coup, ce monument du IVème siècle offre un beau résumé des styles de sculptures de l'Empire Romain.


De l'autre côté sur une pente douce qui descend vers le Colysée, se trouve le Temple de Vénus et de Rome qui sont deux déesses considérées comme les protectrices de la ville.
C'est l'un des temples les plus vastes de Rome (110m sur 53m). Il fut commencé en 121 après JC par Hadrien.

Aujourd'hui, il reste peu de choses de ce temple. 


J'ai trouvé sur le net cette reproduction intéressante de ce temple qui nous permet de mieux comprendre sa construction.

Pour permettre la construction de ce temple, Hadrien fit déplacer le Colosseum, statue de Néron haute de 35 mètres, par 24 éléphants. Le colosse donna ensuite son nom à l'amphithéâtre voisin, qui devint le Colisée.  



Hum! les pâtes, les pizzas et surtout les glaces..... On en salive d'avance. Mais où déguster les meilleures glaces? 
Chez GIOLITTI
Via Uffici del Vicario

L'adresse est dans tous les guides. Inutile de vous dire que les glaces italiennes n'ont rien à voir avec les glaces italiennes telles que nous les connaissons en France. Celles-ci sont succulentes... 


Pâques oblige.... Nous étions à Rome quelques jours avant Les Rameaux.


D'abord, il faut payer à la caisse. On reçoit un petit ticket qui nous permet ensuite de faire la queue et de choisir les parfums de notre glace car bien sûr, nous avons pris 2 boules!!!!


Des dizaines de parfums : dont les classiques du genre, mais aussi de nombreuses raretés à base de fruits (abricot, figues caramélisées, ...) ou d'alcool (champagne ou limoncello). Qualité italienne garantie : du tout bon ! 


Une photo vaut mieux qu'un long discours..... Une réputation qui n'est pas usurpée.



Cette place est située sur la colline du Capitole, la plus sacrée de la Rome antique. La place telle que l’on peut l’observer aujourd’hui a été dessinée par l’illustre Michel-Ange en 1536 à la demande du pape Paul III. Ce dernier voulait un endroit digne de ce nom afin de recevoir les hautes personnalités. 

Les trois palais qui ornent la place du Capitole sont le palais des conservateurs (à gauche) qui fut achevé par della Porta et qui accueillait les officiers municipaux en charge de l’urbanisme, le palais neuf (à droite) qui reçoit aujourd’hui le musée du Capitole, et enfin le palais des sénateurs qui est la Mairie de la ville de Rome (au centre).  
On notera une harmonie parfaite des façades afin de contribuer à l’élégance de la place du Capitole.  


Le musée du Capitole héberge quelques-unes des statues majeures de l’Antiquité romaine, parmi lesquelles "la Louve" ou "le Camille". 


Au centre de la façade de la mairie de Rome, nous pouvons voir une statue de Minerve, transformée en déesse Rome. De chaque coté, les représentations des deux fleuves majeurs de l’Empire, à gauche le Nil, à droite, le Tibre. La mairie de Rome est surmontée de son clocher, la Patarina. 


En plein centre de la place se trouve la statue de l'empereur Marc-Aurèle sur son cheval. Elle est encore considérée aujourd’hui comme étant la perfection même d’une statue équestre. Elle fut déplacée à cet endroit en 1538 sur ordre du Pape Paul III, et si elle est encore visible de nos jours, c’est sans doute du à une erreur sur sa signification, puisqu’il semblerait qu’elle ait été confondue avec celle de lempereur Constantin.


Nous quittons la place du Capitole et allons emprunter un escalier monumental en haut duquel nous remarquons les statues en marbre de Castor et Pollux, fils du Dieu Jupiter. 


Cet escalier appelé "La Cordonata Capitolina" est une voie construite en 1582. Elle devait permettre d’accéder au Capitole à cheval ou à pied. La Cordonata ressemble à un escalier monumental, avec de grandes marches, faciles à monter. 

Toujours bondée de touristes et de romains, la place du Capitole un lieu à ne pas manquer à Rome! 



C'est notre deuxième jour à Rome et cette journée est consacrée à la découverte de la Rome antique. C'est la période allant de la fondation de la ville par Romulus (après avoir tué son frère Rémus) jusqu'à la prise de la ville par les Barbares au Vème siècle après J.-C.

Le matin, nous retrouvons notre guide-conférencière Roberta qui nous emmène voir le Colysée. Le Colysée est à Rome ce que la tour Eiffel est à Paris.

C'est sous le règne de l'empereur Vespasien (70-72 après J.-C) que la construction débuta. Ce grand amphithéâtre permettait au peuple romain d'assister à des jeux afin qu'il puisse se distraire et oublier momentanément les soucis quotidiens. La construction de cet édifice qui fut achevée sous le règne de Titus, dura environ dix ans.


L'amphithéâtre se composait de 80 portes numérotées. Elles permettaient aux 80 000 spectateurs d'accéder selon leur condition aux 4 niveaux tous différents. L'empereur, sa famille, les spectateurs de classe sénatoriale étaient assis au premier niveau. Au sommet de l'édifice, dans des tribunes en bois, se trouvaient les femmes, les pauvres et les esclaves. 

L'édifice a été construit avec du travertin qui est une pierre calcaire blanchâtre de la région. Les gros blocs de pierre étaient assemblés non pas avec du mortier mais avec des agrafes métalliques dont la plupart ont été retirées au moyen-âge pour la fabrication d'armes. 


Le spectacle mettait en scène des bêtes féroces (tigres et lions principalement) et des hommes. 
Les duels avaient la préférence du public. Les hommes pouvaient être des prisonniers de droit commun, des esclaves, mais aussi des gladiateurs.
Les duels de gladiateurs furent interdits au début du 5ème siècle après J.-C. et les combats entre bêtes fauves disparurent le siècle suivant. 


L'amphithéâtre tomba ensuite en désuétude. Il se dégrada à cause des tremblements de terre et à cause des carriers qui venaient s'approvisionner en pierre de travertin pour fournir les chantiers de construction des monuments de la Renaissance, notamment la basilique Saint-Pierre et le palais de Venise. 

Au 19ème siècle commencèrent les premiers travaux de stabilisation puis de restauration de l'édifice. La photo ci-dessus montre l'une des rampes de briques qui a été ajoutée pour consolider le mur extérieur dont il ne reste que la partie nord.


Aujourd'hui, le Colysée est un géant malade. Malgré les fonds alloués par l'état italien, cela ne suffit pas... Des investisseurs privés financent aussi sa restauration.


Aujourd'hui, ce qui subsiste garde une puissance et une harmonie grandioses. 


Le Colysée est représenté sur la pièce de monnaie italienne de 5 centimes d'euros.





Après notre installation à l'hôtel, nous rejoignons notre accompagnatrice locale dans le hall. Ce premier après-midi dans la capitale est libre et elle nous donne de précieux renseignements pour nous déplacer (bus, métro, tram). C'est parti pour une découverte personnelle de la ville. 
Nous prenons le métro à la station Manzoni, descendons à Flaminio pour nous rendre à la Piazza del Popolo.  
C'est par cette porte d'entrée de la ville imaginée sous les Médicis que nous pénétrons sur la Place du Peuple.  


Avant de pénétrer sur cette place, nous apercevons sur la gauche, l'entrée à la Villa Borghese. C'est un parc municipal de 80 hectares qui regroupe un grand ensemble de musées romains et d'institutions culturelles dont l'Académie de France à Rome plus connue sous le nom de Villa Médicis.


Nous arrivons sur la place d'où partent trois rues : la Via del Babuino, la Via del Corso et la Via di Repetta. Ces trois rues sont appelées Le Tridente, zone dans laquelle on retrouve de nombreux cafés, commerces, restaurants, ....
Les deux églises aux coupoles différentes (l'une est octogonale et l'autre dodécagonale) font fonction de portes.


Aménagée à la demande des Papes Pie VI et Pie VII à la fin du XVIIIème siècle, cette place a été ornée des deux fontaines monumentales aux extrémités.


L'obélisque au centre de 23 mètres de haut, date de l'époque de Ramsés. Il a été rapporté d'Egypte par l'empereur Auguste puis il a été déplacé au centre de la place par le Pape Sixte V pour guider les pélerins vers Saint Pierre.


Nous quittons la place par les escaliers pour rejoindre la colline du Pincio. Du sommet de la colline aménagée en jardin très agréable, nous avons une vue superbe sur le Place jusqu'au Vatican.


Nous passons devant la Villa Médicis qui héberge l'Académie de France à Rome. Elle fut construite au XVIème siècle et le cardinal Ferdinand de Médicis l'acquiert en 1576. Il l'aménage de nombreuses oeuvres d'art et enrichit le jardin de 7 hectares de nombreux arbres et sculptures.
C'est Napoléon Bonaparte qui décida d'y transférer l'Académie de France à Rome.


Pour rejoindre la Piazza Spagna, nous empruntons ce célébre escalier : Scalinata delle Trinita dei Monti qui a été construit pour permettre de rejoindre l'église de la Trinité des Monts qui est actuellement en réfection. Sur la photo, elle se trouve en haut derrière l'obélisque.
La construction de cet escalier dura 3 ans. L'oeuvre est impressionnante. Les 138 marches permettent d'avoir une vue exceptionnelle sur la place et les rues environnantes.


La Piazza Spagna est un des lieux les plus animés de Rome. La preuve!
A partir de cet endroit, on accède au quartier des boutiques les plus chics de la capitale. 


La Place d'Espagne (Piazza di Spagna) doit son nom à la présence de l'ambassade d'Espagne qui s'établit sur la place au XVIIème siècle. La place est bordée de beaux immeubles aux couleurs chaudes. 


Ce qui fait aussi la réputation de cette place est la fontaine de la barcaccia. Elle a été commandée par le pape Urbain VIII à Bernini. 
Cette fontaine, originale, représente une barque prenant l'eau. Elle a été placée dans une fosse pour palier le problème de pression d'eau alimentant la fontaine. 


Pour la petite histoire.... Plus de 500 supporters néerlandais de l'équipe de football de Feyenoord Rotterdam, passablement éméchés, ont investi le jeudi 19 février 2015 la place d'Espagne, quelques heures avant le 16e de finale de la Ligue Europa. Les techniciens du ministère des Biens culturels ont récupéré des dizaines d'éclats de verre et ont constaté des griffures sur le marbre de la fontaine, un joyau du XVIIe siècle. Pire, plusieurs fragments du monument ont cédé. La fontaine avait fini d'être restaurée en septembre dernier, après avoir bénéficié d'un mécénat privé de 200 000 euros. 
Lamentable ces "footeux" !!!!!


Nous poursuivons notre balade en ville et nous gravissons les marches pour arriver sur la colline du Quirinale. 


Le Quirinal ou Quirinale (en italien) est l'une des 7 collines de Rome mais aussi le nom du Palais Présidentiel.

La palais du Quirinal était la résidence des Papes, puis devint résidence royale de 1870 à 1944, puis enfin, ce qu’il est encore de nos jours, palais présidentiel. 
Aujourd'hui, le palais accueille les bureaux et les appartements du chef de l'État. Dans une aile du Palais, des appartements ont été spécialement aménagés, décorés et meublés afin de recevoir les monarques et chefs d'État étrangers. 


La place du Quirinal est caractéristique de l’urbanisme romain, en ce sens que, des décorations de la place, aucune n’a été construite pour ce lieu, mais toutes proviennent de vestiges déplacés et réemployés. 

C’est ainsi qu’au XVIe siècle, le Pape Sixte V y fit installer les statues de Castor et Pollux avec  leurs chevaux, provenant des thermes de Constantin.
Au XVIIIe siècle, Pie XVI y fit ériger l’obélisque provenant du mausolée d’Auguste.
En 1813, une vasque qui servait d’abreuvoir à vaches dans le forum, fut installée pour recueillir l’eau d’une fontaine.


Notre balade-découverte touche à sa fin. Nous passons devant la Basilica di Santa Maria Maggiore qui est l'une des quatre basiliques majeures. Elle est la propriété du Vatican. Sur le parvis, se dresse une colonne corinthienne qui surmonte une fontaine et des marches. 


La balade-découverte de cet après-midi se termine. Nous prenons le métro pour rejoindre notre hôtel et nous descendons à la station Manzoni.  



On dit bien que "Tous les chemins mènent à Rome".... Et bien nous, nous avons choisi le plus court et le plus rapide. Les valises sont bouclées, nous prenons la direction de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac de très bonne heure! 


Nous embarquons et décollons vers 10h30 destination Rome sur le vol A5 3212 de la compagnie Air France opéré par HOP. 
Nous survolons les Pyrénées, la côte marseillaise, la Corse et nous arrivons à l'aéroport Fuimicino de Rome, deux heures plus tard.  


Nous sommes accueillis par la correspondante locale de l'agence de voyages et nous partons en bus jusqu'à notre hôtel. 

L'hôtel Porta Maggiore est à 30 minutes à pied du centre ville. Métro, tram et bus sont à notre disposition, à deux pas de l'hôtel.


L'hôtel porte le même nom que la Porta Maggiore, construite en 52 sous l'empereur Claude et qui supportait un aqueduc. 


L'environnement est bruyant du fait de sa situation au bord de cette place où circulent tard le soir et dès 6 h du matin des trams, des bus et des voitures qui se fraient un passage à coups de klaxon !!!! 

Nous avons eu la chance d'avoir une chambre qui donnait à l'arrière de l'hôtel avec vue sur les terrasses et les immeubles. 


Au programme de notre séjour :

Vendredi matin avec guide : la Rome antique (le colysée, les forums, l'Arc de Constantin, ...).
Vendredi après-midi avec guide : la cité du Vatican (la chapelle Sixtine, la basilique saint-Pierre, le musée du Vatican, ...).

Samedi matin avec guide : la Rome baroque (découverte des monuments et des places baroques du centre ville : la place Novana, la fontaine de Trevi, la place Spagna, .....).
Samedi après-midi : visite libre et découverte personnelle de la ville.

Dimanche matin : départ. 


Avant de commencer ces visites, parlons un tout petit peu histoire....

L’histoire du monde romain est une longue épopée qui s’étire sur plus de 2000 ans, celle d’un petit groupe de villages qui a dominé une grande partie du monde occidental et qui l’a définitivement marqué de sa culture. Il est évidemment impossible de la résumer en quelques lignes. 

Souvenons-nous de la fondation de la ville et de la royauté...
C’est en 753 avant Jésus Christ que, selon la légende, Romulus fonde la ville de Rome. 

Romulus et son jumeau Rémus ont été jetés dans le Tibre sur ordre de leur oncle qui craignait pour son trône. Les enfants sont recueillis par une louve qui les allaite.  
Finalement trouvés par un berger, Faustulus, ils se vengent de leur oncle et fondent une ville sur le mont Palatin. 
Romulus tue son frère qui l'avait nargué en sautant par dessus le tracé sacré des remparts de la ville. 

En photo, une réplique de la louve capitoline vue sur le côté de la place du Capitole. L'originale est conservée au musée du Capitole.


Reproduction en buis....





Nous sommes de retour à Royan après un séjour de quelques jours dans la capitale italienne. 

Rome est une ville très riche culturellement. J'ai fait de nombreuses photos... Le temps de ranger nos petites affaires et de trier toutes ces photos et je vous retrouve. 



Cette année, nous étions en famille pour la saint-Valentin. Nous avons décidé d'aller la fêter tous ensemble au restaurant "Arôme" situé à Vulaines-sur-Seine.


Ce restaurant asiatique est excellent. J'ai apprécié le décor raffiné et cosy. La décoration est faite avec goût et les tables sont bien espacées. 


On est loin du resto chinois avec buffet à volonté. Ici, c'est un vrai restaurant avec un accueil sympathique. 


Voici le choix de mon menu :

- Assortiment asiatique  
- Crevettes au curry sur plaque chaude
Nous avons pris un assortiment de nouilles sautées et de différents riz que nous nous sommes partagés.  
- Beignets aux pommes flambés au rhum
- Thé au jasmin 





Mon blog a été en vacances quelques jours.... 


et nous aussi par la même occasion.... Nous voici de retour de la région parisienne. 

A ce soir et bonne journée à vous.



Lors de notre séjour en Lorraine en octobre dernier, nous avons eu la surprise de découvrir en gare de Metz "le train de la télé. 
Je suis un peu retard pour partager avec vous cet article. Mais comme ce fut très intéressant, je vous en parle tout de même...


Ce train a parcouru la France du 7 au 26 octobre 2014 pour faire découvrir  aux Français, l’histoire du petit écran qu’ils affectionnent tant.

Sept voitures, dont l’intérieur a été scénarisé et aménagé sur mesure, retracent  l’histoire de la télévision, de ses débuts dans les années 1970 à nos jours sous la forme de 7 thémes : 

Côté INFORMATION  par exemple,

la naissance, très mouvementée, du premier journal télévisé imaginé par Pierre Sabbagh remonte à 1949. Diffusé pour la première fois le 29 juin, il manque de ne jamais se faire, le journaliste installé dans une montgolfière au-dessus de Paris… rate son atterrissage en direct! 


Côté MAGAZINE

Les émissions médicales dans les années 60, qui apportaient un regard nouveau sur la médecine. 

"5 colonnes à la une", une émission de reportages que mes parents suivaient et dont le titre est inspiré de la presse écrite qui mettait en valeur son sujet principal sur 5 colonnes, sur la première page.

"Droit de réponse" de Michel Pollac, une émission à débats polémiques dans les années 80. 


Côté SPORT

Les présentateurs comme Léon Zitrone, Robert Chapatte, Thierry Roland.... 

Les grands sportifs comme Eric Tabarly, la coupe du monde de foot en 1998, ....


Côté FICTION

Une émission culte que je regardais quand j'étais petite, "les 5 dernières minutes"... première série d'enquêtes policières à la télé!

Dans les années 66, "Thierry la Fronde...
Dans les années 70, "La demoiselle d'Avignon"
Dans les années 2000, "Un gars, une fille"
et depuis 2004, "Plus belle la vie".


Côté DIVERTISSEMENT

Il est né dans les années 50 avec "36 chandelles" l'émission pionnière de Jean Nohain.

Dix ans plus tard, Line Renaud réveille le petit écran, en intronisant son jeune protégé de 17 ans, Johnny Hallyday pour sa première prestation dans l’émission "L’École des vedettes" d’Aimée Mortimer. 

Tandis que, grâce à "Intervilles" créé en 1962, la silhouette fluette de Guy Lux devient familière des téléspectateurs. 

Ces divertissements très populaires sont aussi un gage de durée pour les animateurs. Comme le confirme l'incroyable longévité de Michel Drucker, présent depuis 1964 sur nos écrans.


Côté JEUNESSE

Oh! "Bonne nuit les petits".... qui de ma génération n'a pas regardé cette émission? 


Voici une vue générale d'une voiture d'exposition.


Cette superbe exposition se termine par le thème INNOVATION.

Juste un exemple.... vous attendez la 4G? sachez que la 5G dans quelques années, vous permettra de télécharger sur votre téléphone un film en quelques secondes....

Pas de borne wifi dans votre gare? vous chercherez tout simplement une source de lumière.... Grâce au Li-FI, vous vous connecterez à internet via l'éclairage. Ce sera 10 fois plus rapide que le WIFI actuel.


 Avec cette visite express, nous mesurons toutes les évolutions qui mènent à la télévision d'aujourd'hui.



Lors de notre court séjour en Lorraine début janvier, nous avons découvert le nouveau centre commercial "WAVES" qui s'est ouvert dans la ZAC Actisud de Moulins-les-Metz, à côté de Metz le 31 octobre 2014 après 2 ans de travaux pharaoniques.


WAVES est le nouveau temple du shopping à Metz. C'est une révolution dans l'architecture et le concept des espaces commerciaux.

Le centre commercial de 61 000 m2 occupe une aire de 17 hectares. Avec sa toiture en forme de vague et son habillage d’inox poli, il propose loisirs, aménagements paysagers, animations aux commerces. 


Une soixantaine de boutiques et 9 restaurants sont répartis le long d'une promenade enveloppant un lac situé au coeur d'espaces verts dissimulants des parkings, des navettes électriques pour faciliter les déplacements à l'intérieur du centre, un lounge VIP, des jeux d'eaux, ..... 


Même Hinès a découvert WAVES....


Nous avons suivi une promenade piétonnière au milieu d'arbres magnifiques qui assurent une gestion écologique des eaux de pluie....

L'éclairage des parkings avec des leds divisent par deux la consommation électrique... 


WAVES, c'est "is all you need"... 

WAVES, c'est tout ce dont vous avez besoin... prêt de poussettes, fauteuils roulants, parapluies, change bébé, ... 


La soirée s'est poursuivie au restaurant avec Julien qui nous a proposé de découvrir "Brochettes et Cie". Bon repas et bonne soirée pour notre arrivée à Metz.



Cette année, c'est début janvier que nous avons retrouvé notre petite famille pour fêter Noël.... 


Grand moment de joie lorsque chacun ouvre ses paquets....


Partage et convivialité en cuisine et autour d'une bonne table....


Les grands choisissent les jeux de société. Maël nous dévoile ses talents de musicien. 


Lucie aime bricoler et découper.... Elle joue à la grande avec son téléphone jouet!


Vive la reine! 

Que du bonheur ce séjour chez les enfants....