Les blogs
du village
LA GUILLAUMETTE
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 40 838 425
Nombre de commentaires : 43 724
Nombre d'articles : 7 183
Dernière màj le 28/10/2020
Blog créé le 31/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !

Partagez avec moi toutes mes passions, mes envies, mes souhaits, mes rêves... N'hésitez pas à me laisser vos impressions. J'y serai très sensible. Merci à vous de venir passer quelques moments avec moi et bienvenue chez moi.

Recettes Thermomix TM31 et TM5, c'est ICI.

Recettes COOKEO, c'est ICI.

<< 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 >>


Aujourd'hui, c'est un bonjour gourmand que je vous adresse car j'avais envie de partager avec notre menu de Pâques. 
Comme beaucoup d'entre nous cette année, nous n'avons pas pu nous réunir avec nos enfants et petits-enfants. Heureusement que les "moyens modernes" nous permettent de partager ces bons moments même à distance. C'est une petite consolation!


Chez nous, le lièvre de Pâques a profité de son autorisation de sortie pour venir m'apporter cette jolie souris...


Mon menu de Pâques a été vite trouvé. En effet, je n'avais qu'à utiliser ce que j'avais au congélateur. On pourrait dire que c'était presque plus un menu de Noël que de Pâques mais peu importe, il nous régalés et surtout à moindre frais puisque j'avais déjà tout acheté avant Noël.
Avant de partir pour fêter Noël avec les enfants, j'avais anticipé mon menu de Nouvel An et j'avais tout acheté chez Picard car nous rentrions le 30 décembre. Finalement au dernier moment, nous sommes sortis pour le réveillon de Nouvel An et voilà pourquoi tout était encore au congélateur.

Poularde aux morilles et au vin jaune accompagnée de sapins de pomme de terre et de palets de légumes (poireau, carotte, brocoli). Pour l'occasion, Roger avait sorti de sa cave à vins un Bourgogne Beaune 1er cru Les Vignes Franches 2009.


Pour accompagner des gariguettes à la crème, des pains d'épices faits maison.


Je vous souhaite un bon après-midi.



Vous vous souvenez.... je me suis lancée dans un travail de longue haleine : une couverture patchwork réalisée au point compté d'après le livre de Nathalie TROIS.


C'est mon fil rouge et mon occupation uniquement du soir devant la télé.  
Après avoir déjà réalisé les blocs de la première ligne (c'est ICI), j'ai brodé 8 nouveaux blocs.

Je n'ai pas suivi l'ordre des lignes comme je l'avais fait précédemment. En effet, d'après mes calculs et mes mesures, je n'aurais besoin que de seulement.... 83 blocs.


Donc, je peux me permettre de choisir les blocs qui me plaisent le plus et ceux-ci en font partie. 

J'ai décidé lorsque tous les blocs seront brodés de les assembler de la même façon que j'ai monté mon Farmer en patchwork. C'est ICI.

Je ne sais pas si vous me suivez toujours.... mais les blocs ne seront pas collés les uns aux autres comme dans le modèle mais je vais les placer en biais à partir d'un coin et ajouter des bandes de tissu entre les blocs pour les relier. Je pense que tout cela sera plus clair quand je commencerai à l'assembler mais ce n'est pas encore pour tout de suite.... je continue à broder de nouveaux blocs!!!!

Merci de m'avoir lue et suivie.... A plus pour la suite.














Sortez les poussins, les lapins et les cloches... demain, c'est Pâques.

Festoyez, préparez un bon repas même si nous sommes loin de nos proches. 

Joyeuses Pâques à vous qui passez chez moi.





Et conservons cette attitude même après... 





Je vous propose cette jolie recette comme entrée de votre menu de Pâques. Ce gratin au parmesan va sublimer les asperges. Vous pouvez le relever d'une pointe de noix de musacde.

Les ingrédients pour 2 gratins :

- 1 botte d'asperges
- 50g de parmesan râpé
- 2 petits oeufs
- 200g de crème liquide
- 3 cuillères à soupe d'amandes effilées 
- noix de muscade
- sel et poivre du moulin


La recette :

1 - Couper la partie dure à la base des asperges mais pas avec un couteau. Pour ce faire, il suffit d’essayer de casser la tige de l’asperge et elle va se rompre à cet endroit.

2 - Eplucher les asperges à partir de 4 cm de sa tête jusqu’à son pied à l’aide d’un couteau économe.
Ne pas jeter les bouts et les pluches car ils vont vous servir pour préparer un potage. 

3 - J'utilise le cookéo pour cuire les asperges. Verser 200ml d'eau dans la cuve. Mettre les asperges dans le panier vapeur. Les saler. Lancer le mode "Cuisson sous pression" pour 8 minutes.


4 - Fouetter les oeufs dans un saladier puis ajouter la crème et le parmesan. Assaisonner de sel, de poivre et d'une pointe de muscade.

5 - P
réchauffer votre four à 180°. Torréfier légèrement les amandes dans une poêle pour rehausser leur saveur.

6 - Disposer les asperges dans les petits plats à gratin.


7 - Verser par dessus la crème aux oeufs. Parsemer d'amandes puis enfourner pour environ 25 minutes.


8 - Déguster tiède.


CONSEIL : Dans le point n°2 de la recette, je vous conseillais de garder les pelures et les extrémités des asperges pour préparer un bon velouté.

Rien n'est perdu et de plus, c'est délicieux. La recette est ICI.





Encore une journée bien triste pour nous... En effet, hier le vétérinaire nous avait téléphoné afin de convenir d'un RV pour venir chercher l'urne d'Hinès. Nous avions choisi de la faire incinérer comme nous l'avions déjà fait pour notre Pirate. 
Roger est allé la chercher, dernière "promenade" qu'il a faite avec elle.
Un petit mot et ce joli coeur accompagnaient l'urne.


A l'intérieur du coeur se trouvent des graines. Il est proposé si on le désire, de le planter dans de la terre humide afin de faire germer ces graines ou bien de garder le coeur en souvenir de notre aminal. Et dans 2 à 4 semaines, il est possible de voir apparaitre de jolies fleurs.

Nous avons choisi de planter le coeur dans un petit pot. J'espère que nous aurons de belles fleurs. 





Ces jours-ci, je me suis attaquée à une tâche un peu rébarbative mais qui procure un grand soulagement quand elle est réalisée... le tri et archivage des papiers par année... 


La dernière fois que j'avais réalisé cette tâche, c'était quand nous avons emménagé dans notre maison de Royan. Finalement, le temps passe vite car cela fait déjà 6 ans depuis avril et depuis, je n'avais pas allégé mes dossiers qui commençaient à manifester des signes de fatigue dans mes boîtes métalliques.   

Roger a imprimé un document : "Papiers : que garder, que jeter?" pour savoir combien de temps il faut conserver les documents de la vie courante. 

Les documents à jeter portant des informations personnelles passent au destructeur à papiers. Quant au reste, je l'archive dans des boîtes en carton qui sont ensuite remisées au grenier. 

Et vous, peut-être avez-vous eu la même idée que moi en cette période particulière? Avez-vous trié et archivé vos papiers?


Bon! je n'en suis pas encore arrivée à ce point... LOL... mais pour Pâques, c'est sûr, tout sera bien rangé et classé et je pourrai manger mes oeufs de Pâques... 



Voilà un délicieux pain perdu cuit au four qui m'a permis de recycler du pain rassis, des figues et des framboises congelées. On a besoin en ce moment de petite gourmandise sucrée!

Les ingrédients :

- des tranches de pain rassis
- quelques figues
- des framboises
- 250ml de lait
- 1 oeuf
- 1 sachet de sucre vanillé
- 5 cuillères à soupe de sucre roux
- des amandes effilées
- 1 noisette de beurre pour le moule


La recette :

1 - Préchauffer le four à 200°.

2 - Dans un saladier, fouetter l'oeuf avec le lait et le sucre vanillé.

3 - Faire tremper les tranches de pain dans ce mélange pendant 5 à 10 minutes.


4 - Beurrer un plat à gratin. Déposer les tranches de pain bien imbibées et verser le reste du lait dessus.

5 - Parsemer de figues, de framboises, du sucre de canne et d'amandes effilées.


6 - Enfourner pour une bonne demi-heure.


7 - Sortir du four et laisser tiédir avant de servir.





Pour la première fois hier et depuis le début du confinement.. je suis allée faire une balade avec Roger. Alors, bien sûr équipée de notre attestation et de notre carte d'identité, nous sommes partis direction le lac de la Métairie qui se situe à quelques centaines de mètres de notre domicile pour une promenade d'une heure, comme préconisé.  

Créé dans les années 70, le lac de la Métairie a été aménagé en même temps que les lotissements voisins pour récupérer les eaux de pluie et éviter d'éventuelles inondations. 


Aujourd'hui, c'est aussi un espace paysager arboré, apprécié par les habitants du quartier et de nombreux visiteurs en temps normal, bien sûr. 
À proximité du marais de Pontaillac, le lac et ses abords accueillent une étonnante biodiversité.


Il suffit juste de lever les yeux pour découvrir ces jolies couleurs et nous dire que la nature continue à évoluer normalement et sans contrainte.... 

Voilà, nous nous sommes aérés l'esprit....















C'était notre Fifille, notre Doudouce, c'était notre Hinés....
Elle nous a quittés ce matin brusquement suite à un problème cardiaque que rien ne laissait présager. Elle est partie rejoindre notre Pirate.





Ça peut faire passer un bon moment à tous les confinés que nous sommes.... Regardez ce SITE

Je ne vous envoie pas une carte postale... mais des milliers de cartes, d'endroits que vous connaissez ou avez connus... en France. Un vrai bonheur pour ceux qui sont intéressés par leurs villes et les vieilles cartes postales de la France.

Et vous risquez de passer du temps dans les souvenirs... ce que j'ai fait évidemment... Je suis allée consulter les cartes postales du village de mon enfance, Auboué situé en Meurthe-et-Moselle et je partage avec vous ces beaux souvenirs. 


En arrière-plan sur la droite, l'école des filles que j'ai fréquentée, puis accolée à l'école de filles, la mairie où je me suis mariée et au premier plan, l'école des garçons.


Et oui à cette époque, les filles et les garçons n'étaient pas mélangés... voilà la cour de récréation de mon école dans laquelle je jouais. On faisait des rondes, on jouait à chat perché, à la balle.... que de changements depuis!!


L'entrée de l'usine d'Auboué où mon père a commencé son activité autour des années 1925, après avoir terminé ses études d'expert-géomètre. 


Ça c'est le point central de la localité avec sur la gauche le café-bureau de tabac chez Siener où j'allais acheter les cigarettes pour mon père. 

Dans le bas du grand immeuble sur la droite, se trouvaient différents commerces où j'allais faire les commissions pour mes parents. La pharmacie Thomas, le magasin de fruits et légumes chez Lucas puis la boucherie Mrazek. 

Pour la petite anecdote, le "père" Lucas comme on disait chez mes parents, demandait à ses fils de frotter chaque pomme pour qu'elle soit belle et brillante et attire ainsi l'oeil du client... LOL... 


Je ne vais pas terminer en vous disant "Ah! c'était le bon temps" mais si je pense à ce que nous vivons en ce moment, j'aurais bien envie de le dire....



J'essaie de programmer une occupation pour chaque jour et de m'y tenir. Là, je ne vous parle pas de couture ou patchwork car dans ce cas, je n'aurais aucun mal à m'y tenir... LOL... 

Mais plutôt un truc genre rangement et tris des papiers ou bien ménage, ce qui ne me passionne pas vraiment mais qu'il faut aussi faire... 

C'est comme le dégivrage du réfrigérateur-congélateur que nous avons dans notre cellier et qui nous permet d'avoir un peu plus de place pour les produits frais.
Comme je suis venue presque à bout du contenu du petit congélateur, les dernières denrées ont été tranférées dans le grand congélateur, ce qui me permet à présent de pouvoir dégivrer mon réfrigérateur-congélateur. Je suis obligée de dégivrer tout en même temps, il n'y a qu'un seul moteur pour les deux parties. 


Pour accélérer le dégivrage, j'ai un produit allemand très efficace que je pulvérise sur la glace et elle fond beaucoup plus vite.

Je viens d'aller jeter un oeil, tout est dégivré. Je vous laisse, je vais le nettoyer.





<< 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :