Les blogs
du village
LA GUILLAUMETTE
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 31 584 616
Nombre de commentaires : 39 023
Nombre d'articles : 6 514
Dernière màj le 17/08/2018
Blog créé le 31/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !

Partagez avec moi toutes mes passions, mes envies, mes souhaits, mes rêves... N'hésitez pas à me laisser vos impressions. J'y serai très sensible. Merci à vous de venir passer quelques moments avec moi et bienvenue chez moi.

Recettes Thermomix TM31 et TM5, c'est ICI.

Recettes COOKEO, c'est ICI.

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>
Je profite des bonnes tomates fraîches du jardin que nous avons la chance d'avoir en ce moment pour préparer cette bonne sauce parfumée au chorizo qui va accompagner ces papillons!

Les ingrédients :

- 160g de pâtes papillons
- 1 morceau de chorizo doux
- 1 oignon
-  5 belles tomates du jardin
- 1 sachet d'épices Mélange Parfait Italien
- Huile d'olive
- sel et poivre du moulin
- 1 cuillère à café de sucre roux


La recette :

1 - Programmer le cookéo sur "Manuel", "Cuisson classique" puis "Dorer". 

2 - Eplucher l'oignon et le ciseler. Enlever la peau du chorizo et le couper en petits dés. A la fin du préchauffage, mettre un peu d'huile d'olive dans la cuve et ajouter l'oignon ciselé et les dés de chorizo. Faire revenir quelques minutes. Attention! le chorizo dore très vite....

2 - Pendant ce temps, éplucher les tomates et les couper en morceaux. 


3 - Les ajouter dans la cuve avec le sachet d'épices, le sucre roux. Saler et poivrer. Quitter le mode "Dorer".

4 - Préparer les pâtes. Les ajouter dans la cuve et mélanger le tout.


5 - Programmer "Cuisson sous pression". Pour le temps, regarder sur le paquet de pâtes, le temps de cuisson conseillé et le diviser par deux pour la cuisson au cookéo.  


6 - Servir rapidement. Ciseler du basilic sur les pâtes et déguster sans tarder!


Pour d'autres recettes Cookéo, suivez ce LIEN.



J'avais préparé de la ratatouille au Cookéo et il m'en restait. Pour changer, j'en ai farci quelques courgettes que j'ai accompagnées d'une sauce tomate parfumée au chorizo. C'était délicieux avec ces bonnes tomates du jardin. 

Les ingrédients :

- 4 courgettes rondes
- un reste de ratatouille
- 1 morceau de chorizo
- huile d'olive
- quelques tomates fraîches
- 1 sachet d'épices "Mélange Parfait" parfum "Italien"
- sel et poivre du moulin


La recette :

1 -  Si vous n'avez pas de reste de ratatouille, vous pouvez en préparer. La recette version au Cookéo est ICI
Une petite idée : vous pouvez ajouter une poignée de riz dans la ratatouille avant de la cuire. Elle se tiendra mieux pour farcir les tomates.

2 - Programmer le Cookéo en mode "Manuel", "Cuisson classique", puis "Dorer". 
Pendant ce temps, eplucher l'oignon, le ciseler. Enlever la peau au chorizo et le couper en petits morceaux.

3 - A la fin du préchauffage, mettre un peu d'huile d'olive dans la cuve et ajouter l'oignon ciselé et les dés de chorizo. Faites attention car le chorizo dore assez vite!


4 - Eplucher les tomates, les couper en morceaux et les ajouter dans la cuve. Parfumer avec le sachet d'épices, saler et poivrer. Laisser dorer quelques minutes puis quitter le mode "Dorer".


5 - Couper un chapeau aux courgettes rondes. Les réserver. Creuser les courgettes. Pour cela, j'utilise une cuillère parisienne (pour faire des billes de melon). Saler et poivrer l'intérieur des courgettes.
Avec les intérieurs des courgettes, vous pouvez préparer un velouté. 


6 - Farcir les courgettes avec la ratatouille et remettre les couvercles sur les courgettes farcies.

7 - Poser les courgettes dans la cuve du Cookéo sur la sauce tomate au chorizo et programmer une "Cuisson sous pression" pendant 10 minutes.


8 - Et voilà, c'est prêt, il ne vous reste plus qu'à servir et à vous régaler....

Comme je n'avais plus de persil, j'ai mis un peu de ciboulette ciselée.


Pour d'autres recettes Cookéo, suivez ce LIEN.

Bon appétit!!!



L'araignée de porc est un muscle de chair rosée qui est très tendre. Il se situe au-dessus de la palette. Ce morceau n’est disponible que chez les bouchers qui découpent eux-même leurs quartiers car il ne fait pas partie des découpes habituelles. 
Ce morceau ne ressemble à rien, a des formes bizarres, mais qu’est ce qu’il est bon ! 

Dans cet article, je vous parlais de nouveaux produits que j'avais découvert lors de mes dernières courses. J'ai pensé que je pouvais m'en servir pour faire une marinade. 

Les ingrédients :

- 4 araignées de porc (2 par personne)
- huile d'olive
- 1 cuillère à soupe d'épices Purée d'aromates basilic de Maggi

La recette :

1 - Préparer la marinade en mélangeant les divers ingrédients. 

2 - Dans une assiette creuse, verser la marinade et ajouter les araignées de porc. Les retourner plusieurs fois et laisser mariner le tout une bonne heure au moins (voire plus).


3 - Allumer la plancha. Elle doit être bien chaude. Faire cuire les morceaux d'araignée de porc jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés. Puis baisser le gaz et laisser cuire encore quelques minutes.


4 - Servir à l'assiette. J'ai accompagné cette viande de pommes de terres fondantes préparées au Cookéo (la recette est ICI) et d'haricots verts du jardin cuits au Cookéo 9 minutes en cuisson sous pression.





Je reprends la suite de cet article qui vous présentait le funiculaire que nous avons emprunté pour arriver au quartier du Sitio dans la ville de Nazaré.

Arrivés dans la partie haute, nous sommes éblouis par la vue qui s'offre à nous.


Elle mérite d'être immortalisée même si le temps n'est pas de la partie...


Même Madame la mouette est sous le charme...


Nous arrivons sur la place principale ceinte de nombreux cafés, restaurants et magasins de souvenirs. J'en profite pour faire mes emplettes pour l'hiver... LOL...


Le plus typique, ce sont ces vendeuses de fruits secs, très gentilles et disposées à prendre la pose sans qu'on leur demande.


A l'arrière-plan, vous apercevez une petite chapelle qui a une belle histoire.


Elle s'appelle "la chapelle de la Mémoire". Elle est minuscule et commémore le miracle qui sauva la vie du seigneur du château voisin, dom Fuas Roupinho au XIIème siècle. 


Alors qu'il poursuivait un cerf par une brumeuse matinée d'automne, il voit sa proie tomber subitement du haut de la falaise. L'intervention miraculeuse de la Vierge, immobilisant son cheval, lui aurait évité de subir le même sort...

L’intérieur de la chapelle est recouvert d'azujelos. Les quelques marches nous conduisent à l’étage inférieur où se trouve la crypte illuminée par une fenêtre.


Sur cette place, nous découvrons aussi le sanctuaire de Nossa Senhora da Nazaré.

Il fut construit au 14ème siècle à l'occasion de l'arrivée du roi Ferdinand en pèlerinage à Notre-Dame de Nazaré. Au début, ce n'était qu'une chapelle primitive construite en l’honneur de Notre Dame de Nazareth.

Jusqu’au XVIIème siècle, il a subi de grandes transformations et restauration. C’est ici qu’ont lieu les grands pèlerinages annuels.


Suivez-nous pour la visite intérieure...


L'église se compose d'une seule nef en forme de croix latine. Elle présente un superbe intérieur baroque, tout en bois doré, angelots....


...  et colonnes salomoniques abondamment surchargées de feuilles de vignes et grappes.


Le plafond est peint en bois.


Il est décoré d'azulejos hollandais datant du XVIIème siècle dont certains évoquent des scènes de la bible. 


C'est avec cet article que je termine la visite de Nazaré. J'espère qu'elle vous aura plu et qu'elle vous donnera envie de me suivre pour d'autres découvertes du Portugal.  



Hier après-midi, calés dans notre canapé, nous nous sommes trouvé une âme de supporters pour nos bleus... et nous ne regrettons pas puisque vous connaissez la "happy end"....
Même au Luxembourg, nous avions notre "fan club"....


Alors, c'est parti pour faire la fête... toutes les occasions sont bonnes...


Direction, LE VINCI, pizzéria qui se trouve à deux pas de chez nous... 
On boit à la santé des bleus et à la nôtre aussi. Il y a de l'ambiance! 


Puis, direction le centre ville où la fête bat son plein....


Une belle soirée pour nous deux que nous n'oublierons pas comme nous n'avions pas oublié 1998....


A présent, prochaine manifestation à laquelle nous allons participer comme tous les ans : Un Violon sur le Sable....





Dans cet article, je vous ai présenté Nazaré plage et village mais partons à présent à la découverte du Sitio, le quartier haut de Nazaré, situé sur un promontoire à 110 mètres d'altitude.


Pour accéder au Sitio, on peut le faire en voiture (3 kilomètres), en bus, à pied (il faut compter 20 minutes..) mais ce qui est le plus attractif, c'est d'emprunter le funiculaire qui part du bas de la ville. Ce moyen de transport est très utile car la pente est raide!   

N'oubliez pas que vous pouvez cliquer sur les photos pour les voir en grand! c'est mieux si ça vous intéresse....


Un peu d'histoire....

En 1889, c'est un ancien élève de Gustave Eiffel, l’ingénieur Raoul Mesnier du Ponsard, né à Porto de parents Français qui a réalisé ce funiculaire.

En 1924, la Confrérie de Notre Dame de Nazareth l'a acquis en vue de faciliter le passage aux fidèles du Sanctuaire.

En 1932, le Conseil Municipal a racheté le funiculaire et était responsable de son exploitation. Mais en 1963, un accident s'est produit suite à une rupture de câbles. 
Les travaux ont duré 5 ans puis, le funiculaire a été remis en service. Maintenant, tout est electrifié et beaucoup plus sûr que les anciens moteurs à vapeur de l'époque...

La salle dans laquelle on a pris les billets étaient très joliment décorée.


Le funiculaire de Nazaré est long de 318 mètres pour une pente de 42%.


Et voilà, nous arrivons dans le quartier du Sitio.


Arrivés dans la partie haute de la ville mais déjà depuis le funiculaire, le panorama est impressionnant... dommage que le temps soit couvert car cela doit être encore plus joli sous le soleil avec une vue dégagée.

La suite demain... coupe du monde oblige!!!





Aujourd'hui à notre menu, une recette de saison toute simple qu'Eve Lyne a proposé sur Facebook. J'ai apporté quelques modifications au niveau des épices et du vin blanc.

Les ingrédients :

- 500g de courgettes coupées en dés 
- 200g de tomates épluchées et coupées en dés
- 200g de riz
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail émincée
- 200ml de vin blanc de cuisine
- 200ml d'eau 
- 1 sachet d'épices Mélange Parfait italien
- Sel et poivre du moulin




1 - Programmer le cookéo en mode "Manuel", "Dorer". A la fin du préchauffage, ajouter l'huile d'olive et faire revenir l'oignon et la gousse d'ail émincé.

2 - Pendant ce temps, préparer les légumes.


3 - Quitter le mode "Dorer". Ajouter dans la cuve, les courgettes, les tomates, le riz, le sachet d'épices, le vin blanc et l'eau. Bien mélanger le tout.


4 - Programmer le mode "Cuisson sous pression" pendant 10 minutes.


Impeccable la cuisson du riz! Vous pouvez servir!


Pour d'autres recettes réaliséesau Cookéo, suivez ce LIEN.



Encore des souvenirs du Portugal... c'est joli le soir... 





J'ai toujours de bonnes idées... LOL....

Avec ces chaleurs, j'ai soumis l'idée à Roger d'installer une douche au jardin. Nous y avions déjà pensé l'été dernier mais... et puis cette année, nous attendons de la visite. Alors, au retour de la plage, voilà une p'tite douche bien pratique... 


Les travaux sont bien avancés...


Une chute de toile cirée protège la tablette qui risquait de ne pas tenir le choc avec l'eau!


Quand notre visite sera là, il est prévu d'installer un rideau avec une tringle coincée entre les deux murs. 
Petit détail... la couleur du tapis et du rideau est assortie à celle du parasol!!





Un pied d'artichaut en pot et voilà... c'est encourgeant!!!  


Je vais le manger à la croque et au sel... Miam!!!


Encore la main verte de mon jardinier préféré....











Je partage avec vous ces nouveaux produits que je viens de découvrir en faisant mes courses. Peut-être les connaissez-vous?

Ces purées d'aromates permettent de relever des plats mais aussi d'apporter une note gourmande et originale aux sandwichs, aux quiches, aux pizzas, aux soupes ou encore parfumer une vinaigrette.

Cuisinées avec des ingrédients naturels, elles sont une aide culinaire... J'ai choisi ces trois parfums mais il en existe d'autres comme :
* poivrons-chili-huile d'olive, 
* gingembre-citronnelle-oignons, 
* oignonsdoux-vinaigre balsamique-ciboulette.





Avec ces températures, j'essaie de ne pas allumer le four... et je privilégie la plancha!! en plus, c'est Roger qui s'y colle.... 
Au marché de Royan, nous avons la chance de pouvoir trouver du bar de ligne sur les étals.
Ce poisson au double nom s'appelle "bar" quand celui-ci vient de l’Atlantique, ou "loup" s'il est pêché en Méditerranée.
Ce poisson est l'espèce noble par excellence. Le poissonnier nous a levé les filets.


Pour éviter que les filets ne collent à la plancha, Roger a mis une feuille de papier sulfurisé sur laquelle il a posé les filets de bar enduits d'huile d'olive.
Déposer les filets de bar côté peau et les laisser colorer environ 3 min, puis les retourner côté chair pendant une trentaine de secondes.


J'ai accompagné ces filets de bar de riz et d'une sauce préparée au Thermomix. La recette est ICI.


Vous pouvez aussi compléter l'accompagnement avec une terrine de ratatouille.





Nous ne sommes pas particulièrement adeptes du foot mais nous soutenons tout de même notre pays... Je sens Hinès plus distraite... LOL....





Nous décidons ce jour-là de partir toute la journée pour visiter Nazaré, situé à une quarantaine de kilomètres de notre appartement. Pas de chance avec le temps, le ciel est chargé et heureusement que nous sommes prévoyants car les vestes de pluie nous ont servi. 

Nazaré est le port de pêche le plus célèbre du Portugal avec ses pêcheurs qui portaient pantalon et chemise à carreaux (type écossais) et un grand bonnet de laine noire qui leur tombait sur les épaules. Les boeufs et les hommes unissaient leurs efforts pour mettre à l'abri les lourdes barques au retour de la pêche. Ces scènes ont été immortalisées en noir et blanc par les photographes. 

Cette photo des années 1950 a été prise sur le net car aujourd'hui, Nazaré possède un port moderne et une criée informatisée.


Cette scène a été aussi immortalisée sur la fontaine dans la ville. 


Désormais, cet ancien et pittoresque village de pécheurs est devenu une station balnéaire très fréquentée. C'est le paradis des surfeurs car c’est ici que l’on trouve les vagues les plus hautes du monde !

Cela semble difficile à croire au vu de la mer d’huile que nous avons pu contempler ! Pourtant c’est bien ici qu’a été établi le record de la vague surfée la plus haute du monde : 33 mètres rien que ça !
Toutes les explications sont ici mais en anglais....


Le long du front de mer et au Sitio, un autre quartier de Nazaré dont je vous parlerai plus tard, on trouve encore de l'artisanat typique.


Il illustre sa tradition maritime et la poésie de la vie quotidienne : broderies, vanneries, céramiques, liège, .... 


Une bonne adresse pour acheter de jolies répliques de bâteaux de pêche, c'est chez Joaquim... Ce n'est pas vraiment une boutique mais un atelier bien sympathique où on le voit travailler.


Si la foule envahit le front de mer et la plage, c'est dans les petites ruelles qu'il faut aller se perdre pour imaginer l'atmosphère d'antan.
Nous aimons nous promener loin de l'agitation et découvrons ces maisons aux façades blanches, le linge aux fenêtres et des notes de couleurs apportées par ces azujelos.


Au hasard d'une ruelle, nous trouvons un petit restaurant très typique qui accepte Hinès!! pas facile au Portugal de trouver des restaurants qui acceptent les animaux ou alors, il faut manger en terrasse. Mais comme je vous l'ai dit, ce jour-là, le temps n'était pas à manger dehors... La preuve, personne en terrasse!


Derrière dans l'autre rue, on découvre une partie de la cuisine!!! c'est très courant au Portugal de cuisiner dehors pour les restaurateurs.


Nous n'avons pas été déçus, au contraire... c'était excellent! Le patron très accueillant est francophone et l'apéritif (Porto) nous a été offert...


Dans ce petit restaurant, la cuisine est typiquement portugaise. On commence par un bol de soupe de poissons, c'est la tradition et ça tombe bien car nous, nous aimons la soupe!
Puis, sardines grillées pour Roger et pour moi, une spécialité à base crevettes, pommes de terre et mayonnaise, carottes râpées et salades. Hum! je me suis léchée les babines... LOL...

Pour le choix du plat, j'avais fait confiance à un autre couple de français installés à une table près de nous. Ils venaient s'installer depuis peu au Portugal et je reconnais que j'ai bien fait de suivre leurs conseils.... 
La cuisine portugaise est aussi riche et variée que son paysage...


Le dessert était plus classique, une mousse au chocolat mais ce qui a fait la différence, c'est le plus du patron... une bonne lichette d'alccol...


Une bonne adresse à retenir!

"O Varino" rua dos Lavradores à Nazaré. 


Voilà, nous avons repris des forces pour prendre le funiculaire et aller visiter un autre quartier de Nazaré, "Le Sitio". 

A plus pour la suite....



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :