Les blogs
du village
LA GUILLAUMETTE
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 31 962 220
Nombre de commentaires : 39 236
Nombre d'articles : 6 545
Dernière màj le 24/09/2018
Blog créé le 31/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !

Partagez avec moi toutes mes passions, mes envies, mes souhaits, mes rêves... N'hésitez pas à me laisser vos impressions. J'y serai très sensible. Merci à vous de venir passer quelques moments avec moi et bienvenue chez moi.

Recettes Thermomix TM31 et TM5, c'est ICI.

Recettes COOKEO, c'est ICI.

<< 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 >>
Surprise ce matin! C'est la 1ère fois cette année que nous avons de la neige!
La couche n'est pas très épaisse mais la neige tient car il fait froid...


 

 

Il a fallu gratter la voiture!





Visite d'Eguisheim

 26/12/2007
Je complète notre balade en Alsace par quelques vues d'Eguisheim qui fait partie des plus beaux villages de France.

Eguisheim, berceau du vignoble alsacien, enroulé en cercles concentriques et multicolores autour de son château, ne compte plus ses titres de noblesse.

Les historiens du vin s'accordent à penser que la région d'Eguisheim aurait été dés le IVè siècle le berceau de la viticulture alsacienne. L'extension fut grande au Moyen-Age car les évêques de Strasbourg et certaines abbayes possédaient ici d'importants vignobles.
La réputation de ces merveilleux coteaux viticoles se répandit bien au-delà des frontières.
Les vins d'Eguisheim figurent sur les tables royales d'Angleterre et de Hollande.

 

 

 

 




La bûche too much!

 26/12/2007

 La bûche la plus luxe jamais imaginée ! Dommage que Noël soit passé, sinon, nous aurions pu passer commande .............................

Pour ce Noël 2007, le plus parisien des pâtissiers a encore sévit...
Et le moins que l'on puisse dire est que cette fois Pierre Hermé n'y est pas allé avec le dos de la cuillère en proposant une bûche à la truffe !
Un biscuit moelleux aux amandes torréfiées roulé comme les bûches de nos grand-mères mais dont la garniture n'est pas une vulgaire garniture au beurre mais une crème de mascarpone à la truffe noire.

Les bûches Pierre Hermé Paris à la truffe noire sont proposées en quantités limitées et disponibles en taille unique (6/8 personnes) au prix de 245 euros.

Source : Cocooking




Si la bûche de Pierre Hermé ne vous tente pas !!!!..... chez « Ty mam goz », à Guidel dans le Morbihan, les propriétaires, proposent une bûche pas comme les autres?

Ils font des bûches à base de crêpes !
Pour cela, il faut chemiser des moules rectangulaires avec de la pâte à crêpe pour obtenir des crêpes rectangulaires assez épaisses. Puis on alterne les crêpes avec de la mousseline. C'est plus agréable que de la crème au beurre, un peu trop lourde après un repas de fêtes.
Le système des couches permet d'obtenir une bûche de bonne forme. En roulant les crêpes comme une génoise, ça risque de déborder.

Source : Cocooking




Le lexique du vin

 26/12/2007
Amoureux des vins, voici avec des mots simples l'univers du vin...

Acidité : contribue à l’équilibre du vin en lui apportant de la fraicheur .En excès le vin est vert s’il est insuffisant le vin est mou.

Aigreur : son odeur rappelle celle du vinaigre, caractère peu agréable de l’acidité.

Agressif : vin désagréablement acide et tannique, mais qui peut s’arrondir en vieillissant alcool, après l’eau il est le composant le plus présent dans le vin. Il apporte de la chaleur au vin, si l’alcool éty lique domine trop, le vin est brulant.

Aimable : vin dont tous les aspects sont agréables.

Ambré : en s’oxydant ou en vieillissant certains vins blancs peuvent prendre la couleur de l’ambre.

Ample : vin qui occupe pleinement la bouche.    




Conversions utiles!

 26/12/2007
Glups, une conversion... Si les formules apprises sur les bancs de l'école ne sont que de vagues souvenirs, voici quelques rappels parfois bien utiles pour une recette de cuisine ...

kilo hecto déca Litre déci centi milli
1 0 0 0 0 0 0
      1 0 0 0
    0, 0 0 0 1


De droite à gauche, il faut multiplier par 10 pour passer d'une case à l'autre.
De gauche à droite, il faut diviser par 10 pour passer d'une case à l'autre.




Joyeux Noël 2007 !

 25/12/2007
Je vais être bien occupée aujourd'hui par la préparation du repas de Noël. Alors, je prends de l'avance et viens vous souhaiter :




JOYEUX NOËL A VOUS TOUTES ET TOUS.



AMICALEMENT.

Françoise.




Le pannetone

 25/12/2007

Ce savoureux gâteau a vu le jour à Milan en 1490. Rapidement, il se répandit dans toute l’Italie. On le trouve sous une multitude de variétés : fourré à la crème, recouvert de chocolat ou glacé aux amandes. C'est le plus traditionnel des gâteaux italiens.

Je me suis lancée et il est en train de cuire. Donc, RV plus tard pour la recette et les photos. S'il est réussi!..... 

Et le voici avec la recette.

La veille préparez votre poolish dans la machine à pain avec :

100g de farine T 55 mélangée avec 100 ml de lait tiède
+ 1 c à café de levure Francine déshydratée



Le lendemain :

Ajoutez à la poolish directement dans la machine à pain les ingrédients suivants :

- 2 œufs entiers battus en omelette
- ½ cuillère à café de sel
- 60g de beurre
- 40g de sucre + 1 sachet de sucre vanillé
- 40g de raisins secs macérés dans du rhum, c'est meilleur ....
- 40g de fruits confits variés
- le zeste d’un citron et d’une orange
- 250g de farine T 45
- 1 cuillère à café de levure déshydratée

Lancer le programme pain sucré ou pain doux qui correspond au prog n°5 sur ma MAP Moulinex.
J'ai enlevé la pâte juste avant le début de la cuisson dans la machine à pain.



J'ai placé la pâte dans un moule silicone.

 

 

J'ai chauffé le four à 200° et je l'ai enfourné pendant 10mn. Puis, j'ai baissé la température à 180° et j'ai laissé cuire une petite 1/2 heure. Il a super bien gonflé !

 

 

Ce sera notre petit déjeuner de ce dimanche. Je sens que nous allons nous régaler.
Vous pouvez faire cette recette même si vous n'avez pas de machine à pain. 

Source : Claude, une amie




 

 

Quelques douceurs pour une amie! La recette est sur le blog.




J'ai enfin trouvé un petit moment pour partager avec vous la décoration de ma maison pour Noêl.

Décoration dans ma cuisine :

 

Une petite nappe sur un buffet ancien agrémentée d'un noeud pour me permettre d'accéder plus facilement au tiroir du haut

 

Rideaux faits maison et décos en bois découpées par mon mari à la scie à chantourner.  


La fenêtre du salon :




Le sapin de Noël :

 

 


Sur la table du salon la nappe et ses broderies au point compté :

 

 

 

 




Petites décos faites maison!

 

 




La cheminée :

 

 




Dans la montée d'escalier :

 

 




Le froid en Lorraine!

 23/12/2007


 

 

 

 




A propos des tartes !

 23/12/2007
Pour embellir vos tartes, faites chauffer un peu de gelée de coing (ou mûres, framboises...) et déposez une fine couche avec un pinceau.

Pour cuire une tarte à blanc, recouvrez la pâte de papier sulfurisé, déposez des légumes secs ou des noyaus (de cerises, d'abricots...) puis faites cuire 10 à 15 mn à 180°C (thermostat 6).

Pour éviter d'avoir un fond de tarte détrempé, saupoudrez la pâte de semoule de blé fine ou d'amandes en poudre.

Pour avoir une pâte feuilletée bien aérée, enfournez votre tarte dans un four préchauffé à 210°C afin qu'il soit assez chaud.



En 600, les Aztèques et les Mayas connaissent déjà le chocolat sous la forme d'une boisson amère qui est sacrée et réservée aux notables.
En 1519, Herman Cortez découvre le chocolat aux Amériques.
En 1528, les fèves de cacao sont importées en Espagne.
En 1609, les juifs de Bayonne créent les premiers ateliers de traitement du cacao.
Ce n'est qu'en 1912 que la confiserie belge invente la praline telle que nous la connaissons aujourd'hui et dont l'essor est fulgurant. Nous devons au Belge Jean Neuhaus la mise au point de la technique des pralines ou chocolats moulés dont la garniture est introduite dans la coque de chocolat.
En France, la praline désigne une amande enrobée de sucre caramélisé. En Belgique, elle désigne la friandise en chocolat.




Nutrition et fêtes

 22/12/2007
A l'approche des fêtes, voici quelques pièges et idées reçues à contourner. Foie gras, dinde, bûche chocolatée… Les repas de réveillon sont tout sauf légers.
Piège n° 1 : l'apéritif et les amuses-gueules

Les jours de fêtes, on a tendance à manger light toute la journée afin de se réserver pour le dîner. Résultat : on arrive affamé et, logiquement, on se jette sur les toasts et autres amuses-gueules. Souvent, ils sont très caloriques. Rien que dans 50 grammes de biscuits apéritifs au fromage ou de chips, on trouve déjà 250 calories. Dans un autre genre, méfiez-vous aussi des légumes crus qui, malgré les apparences, sont difficiles à digérer.

Notre conseil : ne pas abuser des gâteaux apéritifs, mieux vaut garder de la place pour le repas.

Piège n° 2 : le pain et les toasts

Avec les huîtres, avec le foie gras, entre les repas pour grignoter, pour saucer les sauces, avec le fromage… Le pain est partout. Alors, à la fin du repas, si on ne fait pas attention, ça peut faire mal, d'autant plus si on le tartine allègrement de beurre ou de mayonnaise !

Notre conseil : le pain est plutôt calorique, mieux vaut limiter sa consommation.

Piège n° 3 : beurre, mayonnaise, sauces

Au menu des plats de réveillon, on trouve souvent des coquillages ou des crustacés. S'ils sont pauvres en lipides, c'est à la condition de ne pas les accompagner de toasts beurrés et de cuillérées de mayonnaise ! Par ailleurs, attention aux sauces servies avec les viandes ou les poissons, elles aussi très riches et très grasses.

Notre conseil : ne pas abuser des tartines beurrées, de la mayonnaise et des sauces. Préférer un jus de citron sur les poissons et crustacés. Pour les viandes, un filet d'huile d'olive suffit, ainsi que des herbes aromatiques comme le thym, le romarin, le persil ou le basilic, qui facilitent la digestion.

Piège n° 4 : l'alcool est aussi calorique

Evidemment, plus on mange, plus on trinque. Outre les dangers liés à une consommation excessive d'alcool, sachez que tout ça n'est pas très light : 80 calories dans un verre de vin et 90 calories dans une flûte de champagne. Qui plus est, l'alcool agit sur le foie et ralentit la digestion.

Notre conseil : boire à petites doses et éviter les mélanges.

Piège n ° 5 : le café en dessert

Café pour finir ? Hé bien non, sachez que ça n'est pas forcément une bonne idée. D'une part, le café n'atténue pas les effets de l'alcool, c'est une idée reçue. D'autre part, il favorise les remontées acides donc ne vous aidera pas à digérer.

Notre conseil : si vous avez bu, ne vous rassurez pas avec un café, ça ne changera rien. Le plus sage est de ne pas prendre la route.

Source : le Journal des Femmes



Si le boudin blanc est au menu de vos fêtes, voici un petit conseil pour le cuire!

Plutôt que de le cuire comme le boudin noir, le boudin blanc gagne à être plongé, une fois piqué, dans une casserole d'eau froide. Puis, porter à ébullition et laisser frémir environ 5 minutes.
Sortir le boudin à l'écumoire et retirer la peau, tout doucement avec un couteau.
Ensuite, faire dorer le boudin dans un peu de beurre, à la poêle, sur chaque face.




<< 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :