Les blogs
du village
LA GUILLAUMETTE
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 28 100 808
Nombre de commentaires : 37 022
Nombre d'articles : 6 227
Dernière màj le 13/10/2017
Blog créé le 31/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !

Partagez avec moi toutes mes passions, mes envies, mes souhaits, mes rêves... N'hésitez pas à me laisser vos impressions. J'y serai très sensible. Merci à vous de venir passer quelques moments avec moi et bienvenue chez moi.

Recettes Thermomix TM31 et TM5, c'est ICI.

Recettes COOKEO, c'est ICI.

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>
Depuis que j'ai mon Cookéo, je fais certains plats avec le Thermomix et d'autres avec le Cookéo. Et le risotto fait partie de ces recettes que je préfère faire avec le Cookéo.

Je vous propose cette recette de risotto de carottes aux allumettes de lardons que j'ai trouvée sur le site de "La cuisine de Boomy"

Les ingrédients pour 4 personnes :

- 500g de carottes
- 1/2 oignon émincé
- huile d'olive
- 180g de riz arborio
- kelpamare ou 2 Kub'or
- 1 barquettes d'allumettes de lardons
- 450ml d'eau
- sel et poivre du moulin


La recette :

1 - Eplucher les carottes, les laver et les couper en rondelles. Eplucher l'oignon et l'émincer. Réserver.

2 - Lancer le Cookeo en mode "Manuel" puis mode "Dorer" et mettre un peu d'huile d'olive dans la cuve.

3 -  Faire dorer l'oignon, les allumettes de lardons et le riz tout en mélangeant jusqu'à ce que le riz soit translucide.

4 - Stopper le mode "Dorer". Ajouter les carottes et mélanger le tout.

5 - Emietter les cubes ou le kelpamare. Ajouter l'eau. Mélanger et lancer la cuisson en choisissant le mode "Cuisson sous pression" pendant 15 minutes.


6 - A la fin de la cuisson, rectifier l'assaisonnement si cela est nécessaire et servir rapidement.
Ne pas laisser le risotto en "maintien au chaud" car il va continuer à cuire et ensuite il va coller!





La 82ème Foire Internationale de Metz s'est déroulée du 29 septembre au 9 octobre 2017. Cette année, la FIM a vibré aux rythmes de NEW YORK, la ville où l’on ne dort jamais ! 

La nouvelle exposition, "Big Apple", proposée sur plus de 1200m² emmène le visiteur à la découverte de la plus grande ville des Etats-Unis.


Comme un phare, la Liberté éclairant le monde plus connue sous le nom de "la Statue de la Liberté", œuvre de Bartholdi, accueille le visiteur.

Ce cadeau de la France aux Etats-Unis d’Amérique a été offert pour célébrer le centenaire de la Déclaration d'indépendance américaine.

Cette statue monumentale est située à sur l'île Liberty Island, au sud de Manhattan, à l'embouchure de l'Hudson et à proximité d'Ellis Island.


Le visiteur a pu découvrir New-York à travers la reconstitution de petits commerces typiques...


La ville américaine y est dévoilée sous toutes ses coutures, en particulier avec l’arrivée des premiers migrants.


Entre 1840 et 1860, plus de 4 millions d'éuropéens sont arrivés aux Etats-Unis et sont passés par Ellis Island, principale porte d'entrée sur le continent américain, située à l'embouchure de l'Hudson à quelques encablures de Liberty Island où s'élève la statue de la liberté.

A leur arrivée, les migrants étaient accueillis par les services fédéraux d'immigration et étaient soumis à divers examens médicaux puis se voyaient poser une série de 29 questions sur leur identité.

La plupart était acceptée immédiatement et restaient peu de temps sur l'île. Ils prenaient alors un ferry qui les acheminait sur le continent.


Le blason de la ville de NY comporte les symboles suivants :
- l'aigle, symbole des Etats Unis d'Amérique du Nord
- à gauche, un marin représentant les premiers colons
- à droite, un indien représentant les natifs de l'île de Manhanttan
- les deux castors sont l'emblème de la compagnie néerlandaise des Indes Occidentales
- le moulin à vent représente l'activité économique mise en place par les colons
- la devise latine signifie le sceau de la ville de NY.


La skyline est un mot associé à la ville de NY lorsque l'on évoque la fameuse skyline de Manhanttan, panorama urbain à nul autre comparable.


Avec 251 gratte-ciel, New York est la ville qui compte le plus de gratte-ciel (immeubles de plus de 150 m de hauteur).

Si les immeubles "poussent" en hauteur, ce phénomène est dû au prix des terrains et à leur rareté. New York, resserrée sur son île ne peut en effet se développer horizontalement.


Lorsque l'Europe part à la découverte de l'Amérique...


Dans les années 30, on part voir NY à bord de luxueux paquebots, tel le Normandie, fleuron de la Compagnie Générale Transatlantique...


... ou du dirigeable Hindenburg.

Le Zeppelin Hindenburg fut le plus grand appareil volant jamais construit. Il effectua son premier vol en 1936. Après 14 mois de service actif, il explosa le 6 mai 1937...

Il assurait la liaison Francfort-New-York en moins de 60 heures. Rappelons qu'à cette époque-là, aucun avion n'était capable de relier l'Europe à l'Amérique.


Prohibition, guerre des gangs, mafia, police, détectives privés....

Al Capone, Bonnie and Clyde, la célèbre machine à écrire Rémington, indissociable du personnage du détective privé...


La mitraillette Thompson est associée à l'époque de la prohibition. L'arme est aisément reconnaissable à son chargeur de 50 cartouches, dit "chargeur camembert". Elle ne tarda pas à être adoptée par la pègre mais aussi le FBI mais encore l'IRA qui par ses connexions aux Etats-Unis, en importa massivement.


New York est aussi le théâtre des aventures des héros de la bande dessinée américaine. Une exposition est consacrée aux comics, avec certains ouvrages présentés qui sont aujourd’hui de véritables collectors.


L'exposition se termine par l’après-guerre avec Broadway et le Cinéma, les Fifties et sixties, New York : capitale des arts et de la mode et des 80’s à nos jours, avec New York la ville qui fait rêver Times Square, Ground Zero...


Comme vous avez pu le découvrir à travers mon article, cette exposiion était très intéressante. Mettons à l'honneur le scénographe, Alexandre Cavalli qui l'a commentée.



Dernièrement, j'ai assisté à un atelier Thermomix à Saintes dont le thème était "Fastoche"... 
Et en effet, rien de plus "fastoche" que de préparer ces baguettes au Thermomix. J'ai testé...

Les ingrédients :

- 400g de farine de blé T55
J'ai choisi de la farine aux céréales
- 300g d'eau
- 15g de levure fraîche
- 1 cuillère à café de sel


La recette :

1 - Mettre l'eau, la levure boulangère, la farine et le sel dans le bol du Thermomix. Mélanger 15 secondes, vitesse 3.


2 - Transvaser la pâte dans un saladier fariné. Couvrir d'un torchon ou d'un film étirable et laisser pousser 1 à 2 heures à température constante, à l'abri des courants d'air.
Moi, je mets le saladier dans le four préchauffé à 50°.


3 - A la fin du temps de pousse, poser un petit récipient d'eau dans le bas du four et le préchauffer à 240°.

4 - Tapisser un moule à baguettes de papier de cuisson. Verser la pâte dans le moule sans la travailler.   


5 - Enfourner 30 à 35 minutes à 240°. Sortir du four. 


6 - Et laisser refroidir les baguettes sur une grille avant de déguster.


Miam! Miam!





Les "one post pasta", vous connaissez ? Ce sont des plats de pâtes "tout-en-un" où tous les ingrédients sont cuits ensemble dans une même casserole. Ils vont assurément révolutionner vos assiettes de pâtes !

J'ai testé cette recette au cookéo en diminuant, bien sûr, le temps de cuisson des pâtes. J'ai choisi des nouilles en nids asiatiques. 



Les ingrédients :

- 2 courgettes
- 2 tomates pelées ou 1/2 boîte de pulpe de tomates 
- 2 cuillères à soupe de concentré de tomates
- 1 boîte de thon nature ou à la tomate
- 180g de nouilles asiatiques
- 300ml d'eau
- sel et poivre du moulin


La recette :

1 - Dans la cuve du cookéo, déposer côte-à-côte les courgettes coupées en rondelles, le thon émietté, la pulpe de tomates ou les tomates coupées et épluchées.

2 - Saler et poivrer. Ajouter le concentré de tomates.

3 - Poser les nouilles à plat et couvrir d'eau.


4 - Choisir le mode de cuisson "sous pression" pendant 3 minutes.


5 - Mélanger à la fin de la cuisson et servir rapidement.







Je cherchais un produit spécifique de marque Briochin et je pensais trouver mon bonheur à la jardininerie Truffaut.
Je ne l'ai pas trouvé (je parle du produit).... mais en revanche quelle surprise de découvrir cette magnifique reconstitution d'un village de Noël.  


Je sais, vous allez me dire: "Et bien, ils sont en avance en Lorraine"!!!!
A notre décharge, n'oublions pas qu'ici, la saint-Nicolas, fêtée le 6 décembre est une fête presque plus importante que Noël. 


Pour être complètement honnète, je dois vous dire que j'ai tout de même pensé que c'était un peu tôt.... 


Mais comme moi, je fais partie des "fans" de Noël... et bien, j'ai aimé! 


J'ai aimé ce décor de brasserie et il m'a fait sourire car justement le soir, nous retrouvions des amis au restaurant "Les 3 Brasseurs"...


Heureusement que ce n'était pas à la patinoire car là, ce n'est pas mon fort!!! En revanche, Roger aurait apprécié...


Je me serais mieux débrouillée sur une piste de dance!!! 


Allez, on se lance.. on chante "jingle bells"?


à moins que vous ne préfèriez un petit tour de grand roue?


Bon, vous avez compris que je me suis amusée en prenant toutes ces photos et en les partageant avec vous. J'espère que vous aussi, vous aurez pris du plaisir à les regarder même si Noël n'est pas votre tasse de thé! 





Vous n'êtes pas sans savoir que nous avons des framboisiers dans notre jardin, plantés par Roger dans de grands bacs. Et bien, la récolte est bonne. Bien sûr, nous n'avons pas des kilos à chaque cueillette mais sufisamment pour nous dire que ce fut un bon plan! 
J'ai trouvé cette recette sur le site de "Quelques grammes de gourmandise" et c'était un délice!

Les ingrédients :

- 500ml de lait
- 4 jaunes d'oeufs
- 60g de sucre
- 1 cuillère à soupe de maïzéna
- 1 citron non traité de notre jardin
- 125g de framboises
- cassonade


La recette :

1 - Dans le bol du Thermomix, mettre le lait, les jaunes d'oeufs, le sucre, la Maïzena, sans oublier le zeste du citron. Mélanger 6 secondes, vitesse 4.

2 - Cuire ensuite 10 minutes, 90°C, vitesse 3.


3 - A la sonnerie, verser la crème dans des ramequins. Répartir les framboises, puis laisser refroidir.

4 - Réserver au réfrigérateur pendant minimum 3h.


5 - Au moment de servir, saupoudrer un peu de cassonade et caraméliser à l'aide d'un chalumeau.


C'est délicieux....







En balade chez Gam Vert pour acheter des croquettes pour Hinès, j'en ai profité pour photographier ce champ de bruyères dont les couleurs sont obtenues grâce à un procédé unique en France qui consiste à colorer les fleurs avec de la peinture à l'eau.
L'idée est venue d'Alsace car pendant les automnes chauds alsaciens, les fleurs de bruyères brunissaient trop vite. Le rose, couleur naturelle de la bruyère, a tout d'abord été copié puis ensuite sont venues les autres couleurs...


Dans la grande famille des choux, le chou décoratif ou chou d'ornement est cultivé pour son feuillage aux couleurs et aux formes variées. Très décoratif en automne et en hiver, ce type de chou a trouvé sa place dans de jolies compositions.


Les coloquintes peuvent faire de jolis objets décoratifs. L’avantage c’est qu’en automne on en trouve en abondance!


L’automne est une saison magnifique du point de vue des couleurs, les feuilles prennent de jolis tons rouges et orangers. C'est la saison des champignons et on pense déjà à Halloween... 





Vous connaissez le rôti Orloff? et pourquoi, pas la courgette Orloff?
Et bien, la voici préparée au Cookéo.

Les ingrédients :

- 2 courgettes
- 2 tomates
- 1 oignon
- 1 paquet de cheddar en tranches
- 1 paquet de Leerdamer en tranches
- 1 paquet de bacon ou de viande des grisons
- 200g de riz
- 1 bouillon cube ou du kelpamare
- 400g d'eau
- sel et poivre du moulin


La recette :

1 - Laver les courgettes et couper des fentes en travers en veillant à ne pas les fendre complétement. 
Petit truc : j'ai coupé en V pour mieux glisser la viande des grisons et le fromage et pour que tout tienne mieux. 

2 - Dans chaque fente, y mettre une tranche de bacon ou viande des grisons pliée en 2 puis dans celle-ci une tranche de cheddar et de leerdamer.


3 - Dans la cuve du cookéo, programmer le mode "manuel" puis "dorer". Faire revenir l'oignon émincé et les tomates pelées et coupées en morceaux. 

4 - Ajouter le riz, l'eau et le bouillon cube ou 1 cuillère à café de Kelpamare.  


5 - Déposer les courgettes dans la cuve. Saler et poivrer


6 - Quitter le mode "dorer" et programmer 10 minutes cuisson "sous pression". 


7 - Servir rapidement. C'est délicieux!





Nous sommes allés cueillir des pommes chez une amie et comme certaines commençaient à être abimées, j'ai préparé une compote. Comme chez nous, on aime la cannelle... je l'ai parfumée ainsi.


Les ingrédients :

- 750g de pommes coupées en morceaux.
Ces pommes n'ont pas été traitées. Donc, j'ai gardé la peau pour préparer la compote.
- 20g de jus de citron
- 50g de sucre (à ajuster en fonction de vos goûts)
- 1 sachet de sucre vanillé
- de la cannelle (facultatif)


La recette :

1 - Mettre tous les ingrédients dans le bol du Thermomix.

2 - Programmer 10 minutes, 90°, vitesse 2 et mélanger 15 secondes, vitesse 8.


Oh! c'est trop bon... et si vite fait!

Vous trouverez d'autres recettes de compotes à base de pommes en suivant ce LIEN.





Samedi après-midi, je suis allée au 5ème salon de la création au féminin "Talents de Femmes" organisé par le club Soroptimist de Saintes.

Plus d'une centaine d'exposantes, créatrices professionnelles, ont partagé leur passion tout au cours de ce week-end.
La qualité des talents professionnels et créatifs de ces femmes était au rendez-vous. 

Je n'ai pas pris de photos afin de respecter la créativité de ces exposantes. Je voulais juste partager avec vous ce petit hérisson que j'ai trouvé si mignon et pratique.

Posé à cheval sur une coupelle, il va égayer mes apéritifs!
Je regrette de ne pas avoir noté le nom de cette créatrice pour la mettre à l'honneur! 





Merci Nicole et Jacques de Belgique pour vos pensées de cette belle région qu'est l'Alsace!







Pour celles qui ne veulent pas me suivre en détails dans la réalisation de mon premier patch (article ci-dessous)... je vous présente mon ouvrage terminé.

L'étoile filante a pris place sur ma table de salon. Elle représente une année de travail entrecoupée d'autres travaux de couture, cartonnage et autres...

J'ai découvert cette activité en septembre de l'an passé et à présent, je suis accroc!!!!


Inutile de vous dire que j'éprouve une certaine fierté pour ce premier ouvrage. Merci de m'avoir suivie dans cette belle aventure et si plus de détails vous intéressent, vous les trouverez ICI.





Voir mises à jour du 29 septembre 2017 au bas de cette page

====================================================================

Ça y est, je me lance.... suite à mes premiers essais en patch, Monica a décidé que j'allais faire la même chose que les participantes à cet atelier! Je suis toute contente car cette activité me plait beaucoup.


Le modèle à réaliser s'appelle "Etoile filante". Il peut servir de petit plaid ou de nappe. Je pense que je le mettrai sur ma table de salon. Mais pour le moment, ce sont les débuts.... 


Première étape : je choisis mes tissus. J'ai eu un coup de coeur pour ceux-ci dans les tons que j'aime et en plus, le petit gouvernail va donner une note marine à cette petite nappe.
Le tissu à rayures sera le gris foncé sur le modèle, le bleu sera le bleu avec les gouvernails et l'écru sera l'écru sur le modèle.


Monica me donne les premiers gabarits en papier que je découpe et que je vais reproduire sur du rhodoïd. Je colle un post-it sur chaque gabarit pour savoir le nombre de fois que je dois découper ce gabarit.


C'est parti pour la découpe! 
Il faut faire très attention à utiliser un crayon ou un feutre à pointe fine lorsque l'on trace autour des gabarits. Nous utlisons des feutres Frixion qui s'effacent au repassage. J'en ai acheté 3 de couleurs différentes pour bien voir les traits sur le tissu. Je laisse une marge de 5mm pour les coutures. Cette règle Omnigrid est très pratique pour tirer les traits sur le tissu.  


Je passe à l'assemblage!


Les coutures sont réalisées à la main avec un fil résistant. On utilise des épingles très fines et elles sont placées perpendiculairement aux coutures. On coud à très petits points sans faire de noeuds et avec un fil résistant. 


La première moitié de l'étoile est réalisée. On repassera plus tard.


Je termine la deuxième partie et vais procéder à l'assemblage des deux parties.

Voilà ou j'en suis à ce jour. A plus pour la suite! 




Février 2017

Je reprends cet ouvrage mis de côté quelque temps. En effet, Monica, notre prof de patchwork, nous a fait faire un nouvel ouvrage pour les fêtes de Noël (que je vous présenterai plus tard) et elle a aussi lancé un fil rouge, c'est-à-dire un ouvrage qui sera réalisé petit-à-petit tout au long de l'année.

Voici mon étoile filante, les différents blocs sont assemblés et les pièces écrues ont été aussi ajoutées.


Une première bordure assez fine est posée. Il faut faire attention au choix des couleurs et ensuite, de bien raccorder les lignes. La bvande blanche servira de couture plus tard dans la suite du travail. On ne la verra pas au final.
Avec ce choix de tissus pour un premier ouvrage, je ne me suis pas facilité la vie! 


A ce stade, le coeur de l'ouvrage est terminé. Il est bien repassé et prêt pour la suite.

A cette étape, on pourrait en faire un coussin. Mais j'ai choisi de faire une petite nappe pour mettre sur ma table de salon.  


J'ai fait des tests cet après-midi pour déterminer les dimensions de l'ouvrage fini. L'étoile filante sera posée en appliqué sur le tissu bleu marin. On ne verra plus le bord blanc qui sera utilisé pour le rentré. 
Puis, je terminerai cette nappe avec des bandes tout autour qui rappelleront le centre de l'étoile filante.

A une autre fois car il y a encore du boulot!




11 MARS 2017

Les coutures se recoupées. Comme le motif central a été appliqué sur la toile, il ne faut pas garder deux épaisseurs de tissu sinon ce sera trop épais pour quilter. Donc, j'ai enlevé le tissu en dessous du motif.    


Les bordures sont cousues sur l'ouvrage. Il faut faire très attention à bien raccorder les lignes dans les angles.  


Prochaine étape : dessiner sur l'ouvrage les endroits qui seront quiltés. Puis, je pourrai coller le molleton et le tissu de dessous pour ensuite passer au quiltage qui est un travail de longue haleine.... 


23 mars 2017

Pour m'aider à dessiner les lignes de matelasage sur mon ouvrage, Monica m'a apporté plusieurs stencils et voilà celui que nous avons choisi.
Un stencil est un gabarit qui permet de tracer de belles lignes régulières qui seront ensuite quiltées. Ces stencils sont très pratiques et réutilisables à l'infini. Il faut juste avoir le bon motif qui va bien sur notre ouvrage!


J'ai pris mon courage à deux mains et à l'aide d'un stylo Pilot effaçable à chaud, j'ai tracé les motifs sur tout mon ouvrage. C'était assez long à faire!


Voilà, c'est fait. Il ne reste plus qu'à réunir les traits pour former des lignes continues.


A présent, nous allons passer à la pose du molleton pour donner du volume au quilt. Ce molleton nuage est un matériau synthétique léger, d’apparence ouateuse.
On pose l’ouvrage sur ce molleton légèrement plus grand.


On retourne le tout et on pose une doublure de la même dimension en tissu identique (coton pour moi).
Puis, on vaporise sur le molleton de la colle 505 à une distance de 25 à 30 centimètres. Cette colle temporaire permet un maintien précis et facilite le matellasge sans faire de plis.


On retourne le tout et on lisse bien l'ensemble.

A présent, je vais pouvoir quilter mon ouvrage.... 


29 septembre 2017

Le quilting de la partie intérieure est terminée. Je l'ai réalisé avec un fil nuancé qui se marie parfaitement avec les couleurs de mon patch. Il reste maintenant toute la bordure à quilter.


Un détail du quilting qui est réalisé à la main... rien n'a été piqué à la machine!


A ce stade, la bordure est quiltée et la finition des bords a été réalisée en points invisibles. Cette technique s'appelle "couture en toi et moi". Joli nom! 


Il ne reste plus qu'à terminer la décoration du centre en fabriquant un petit bouton. J'ai utilisé une chute de jeffitex, un molleton rigide et indéformable sur lequel j'ai posé un morceau d'ouatine, ce qui donnera ensuite l'effet bombé lorsque le tissu sera posé dessus. 
J'ai posé le tissu avec le gouvernail bien centré et ensuite, j'ai passé un faufil au bord et en tirant sur le fil, le bouton se formait. Rien de plus simple et rapide!


Et voilà le travail est terminé. 


Sa place définitive est sur ma table de salon.


Allez encore une petite photo juste pour le fun!!! 





Tout est dit dans le titre..... Depuis cet été, découvrez KOBOO sur le port de Royan. 


Louer un vélo à l’aide de son smartphone, c’est désormais possible. La start-up Koboo, basée à Clermont-Ferrand, a imaginé le concept qui a séduit la ville de Royan. Vous pouvez dorénavant louer votre vélo 7/7j et 24/24h. 

Pour récupérer un vélo, il suffit de télécharger l’appli, de scanner le QR code collé sur le vélo, de laisser son numéro de carte de crédit et la vélo est dispo. Le paiement se fait quand on remet la vélo sur son emplacement.


Koboo a pensé aux amateurs de randonnée puisque l'application propose des circuits accessibles à vélo, pour découvrir le riche patrimoine architectural de la station classée Ville d'Art et d'Histoire et le sentier côtier.





J'ai eu beaucoup de chance cette année car une autre amie nous a invités à venir chercher des figues. Je dis "nous" car c'est Roger qui s'est mis à la cueillette.

Dans nos paniers, nous avons ramené deux variétés de figues, les blanches et les violettes.


Comme la fois précédente, j'ai fait de la confiture avec mon Thermomix en suivant cette recette mais j'ai retrouvé dans les archives de mon blog, une recette un peu plus originale que j'ai adaptée au Thermomix. 

C'est la recette de confitures de figues au vin blanc et au cognac ou au pineau (selon votre goût). A cet endroit, vous trouverez la recette classique.

Et voici celle au Thermomix :

Les ingrédients :

- 1 kg de figues bien mûres
- 250g de sucre cristallisé ou de sucre spécial confitures
- 250ml de vin blanc sec
- 100ml de pineau ou de cognac

La préparation :

1 - Couper les figues en deux. La veille, les mettre dans un récipient avec le sucre et le vin blanc. Laisser macérer toute la nuit.


2 - Le lendemain, verser le tout dans le bol du Thermomix. Mixer 5 secondes, vitesse 4.

3 - Programmer 20 minutes, 100°, vitesse mijotage. Ne pas mettre le gobelet sur le bol mais le panier cuisson pour éviter les éclaboussures.

4 - Ajouter alors le pineau ou le cognac et cuire encore 10 minutes, 100°, vitesse mijotage.

5 - Imprimer de jolies étiquettes et les coller sur les pots de confiture avec du lait.


Voilà ma production. On remarque que les confitures du dessus sont un peu plus claires, ce sont celles au vin blanc et cognac.


Une petite idée pour utiliser cette bonne confiture moins traditionnellement qu'au petit-déjeuner... 
mes yaourts natures parfumés aux noix fraîches et à la confiture de figues maison...





<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :